Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

«iSmart» : Prouesse technologique ou simple effet d’annonce ?


Rédigé par La rédaction le Lundi 21 Décembre 2020

Le ministère de l’Industrie a présenté, lundi 21 décembre, la première borne de recharge intelligente pour voitures électriques 100% «made in Morocco». Une innovation d’envergure qui ne doit pas être reléguée aux oubliettes.



Comme le veut la coutume, le ministre de l’Industrie a annoncé à l’improviste le lancement de la première borne de recharge de voitures électriques conçue au Maroc, baptisée «iSmart». 

Chantant les louanges de ce projet lors de la cérémonie de lancement, Moulay Hafid El Alami a indiqué que «l’électrique est en train de prendre le pas dans le secteur automobile de façon importante», raison pour laquelle le Maroc s’est engagé sérieusement dans le développement des énergies renouvelables, avec la «ferme intention» de le promouvoir d’avantage.

De son coté, Badr Ikken, directeur général de l’IRESEN, a déclaré qu’il s’agit d’un véritable exemple de «transfert de technologie», soulignant qu’on est passé d’un concept technologique à un produit préindustriel qui sera bientôt produit dans le Royaume et qui sera assemblé à Benguérir. Ainsi, le patron de l’Institut a affirmé que « toutes les composantes de l’iSmart, sont produits localement, par des entreprises marocaines». En effet, la conception modulaire, le développement informatique ou encore le design, sont tous 100 % Marocain.

Une production en masse à partir de 2022

Dans sa présentation, Badr Ikken indique que cette technologie offre plusieurs avantages, notamment, une recharge rapide, une connectivité 4G, une plateforme de contrôle et de suivi pour analyser et planifier la recharge, un projecteur intégré permettant la projection d’information et de publicité (une première internationale) et un capteur CO2 afin de mesurer la qualité de l’air. Il a également précisé que l’objectif est de produire 5.000 bornes de recharge par an à partir de 2022.

«La borne de recharge existe dans une gamme très large», a ajouté le DG de l’IRESEN, précisant qu’il y a une version murale, une version sur pied, qui est la plus puissante atteignant 50 kW, et une version de faible puissance qui sera intégrée dans les candélabres avec la possibilité d’offrir des services aux communes. Et d’ajouter que celle-ci pourra recharger des véhicules électriques de taille compacte en 30 minutes.

Ce projet, montre une fois de plus, les capacités marocaines à innover et produire des technologiques de haut niveau, mais il faut espérer qu’il ne suivra pas le chemin des centaines d’innovations réalisées en ces temps de crise, mais qui sont très vite tombées dans les oubliettes, notamment le respirateur artificiel, le sas d’hygiène permettant d’assurer le respect des mesures sanitaires ou encore masque intelligent de détection de la Covid-19.

  


Dans la même rubrique :
< >