Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Youssoufia / Société civile : L’amélioration de l’offre de santé au coeur des priorités


Rédigé par La rédaction avec MAP le Lundi 10 Janvier 2022

Consciente de l’importance du secteur de la santé, la société civile à Youssoufia, aux côtés d’autres acteurs agissants, a placé l’amélioration de la qualité ainsi que le renforcement de l’offre de santé au coeur de ses priorités.



Youssoufia / Société civile : L’amélioration de l’offre de santé au coeur des priorités
Cette démarche participative émane d’une vision de proximité qui a permis d’évaluer les besoins dans ce secteur vital et par là, d’agir dans un cadre de synergie positive avec les autorités provinciales, la délégation provinciale de la Santé et de la Protection sociale, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), et le Groupe OCP entre autres, afin de diversifier l’offre de santé, de combler le déficit enregistré en la matière, et de tirer vers le haut la qualité des prestations médicales offertes.

Un tel engagement de la société civile en faveur du secteur de la santé s’est concrétisé via une série d’actions menées depuis des années par l’Association «Amis de l’Hôpital Provincial Lalla Hasna» (AAHPLH).

Au rang de ces actions figurent, outre l’organisation de caravanes médicales pluridisciplinaires, l’accomplissement en 2020 de 384 interventions chirurgicales et 3.549 consultations médicales, l’initiation d’une série d’ateliers et de sessions de formation, et le recrutement du personnel médical dans le cadre du partenariat : «financement des services médicaux et paramédicaux».

En chiffres, la province compte 17 établissements de soins de santé primaires (4 Maisons d’accouchement) et un Centre Hospitalier Provincial d’une capacité de 45 lits, selon les données de la délégation provinciale de la santé et de la protection sociale. De même, elle compte 16 médecins spécialistes, 16 médecins généralistes, 01 pharmacien, 01 dentiste, 03 kinésithérapeutes, 92 infirmiers polyvalents, 09 infirmiers anesthésistes, 42 sages- femmes, entre autres personnels de santé.

Dans une déclaration, M. Mohamed El Atiqui, délégué provincial de la Santé, a relevé que dans le cadre des partenariats établis avec la délégation provinciale, il a été procédé à l’établissement d’une série d’accords de partenariat avec l’INDH, les conseils élus, ainsi qu’avec d’autres acteurs, à l’instar de l’Association.

Et de poursuivre qu’avec cette Association, le travail a porté sur trois axes majeurs, à savoir le renforcement des ressources humaines pour combler le déficit enregistré en la matière, à travers le recours aux services notamment, de 07 médecins contractuels, de six assistants, et 02 ambulanciers, notant que l’autre volet du partenariat avec l’AAHPLH porte sur la mise à niveau de l’ensemble des édifices des établissements de santé disponibles au niveau provincial et leur dotation en équipements modernes.

Quant au troisième volet de ce partenariat, il porte sur l’extension de l’offre de santé, notamment celle dédiée à la mère et à l’enfant ou encore la santé scolaire, a-t-il poursuivi. Il a également été procédé à la construction ou au réaménagement de Centres de santé, notamment en milieu rural, alors qu’il sera procédé à l’inauguration d’un Centre référentiel dans la santé reproductive, a-t-il fait savoir, soulignant que la délégation travaille sur une série de projets à l’avenir, notamment «un programme intégré de la santé de la mère et de l’enfant», et ce en partenariat avec l’AAHPLH, l’INDH et le Conseil provincial.

Mme Zaineb Sedrati, médecin contractuel avec l’AAHPLH, a qualifié de «fructueuse» et «réussie» son expérience au sein de l’Hôpital Provincial Lalla Hasna, mettant en relief la synergie positive, ainsi que le sens de complémentarité et d’aide mutuelle qui règne au sein de toute l’équipe médicale opérant au sein de cet établissement hospitalier.