L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Viande rouge : 18.000 têtes d’ovins seront importées cette année


Rédigé par Rime Taybouta Mardi 21 Mars 2023

Afin d’assurer l’approvisionnement du marché national en viandes rouges ovines, 18.000 têtes devraient arriver au Maroc dans la semaine prochaine, d’après l’annonce faite par le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki.



Viande rouge : 18.000 têtes d’ovins seront importées cette année
Suite à une décision du gouvernement d'importer des moutons abattables, afin de stabiliser l’approvisionnement du marché de viandes, un quota de 17 à 18 mille têtes de moutons destinés à la boucherie sera importé, indique, dans un communiqué de presse, le ministère de l'Agriculture.

Dans la même finalité de répondre aux besoins en la matière, le responsable gouvernemental a ajouté que « le Royaume s’attend également à l’arrivage d’autres vaches importées, après l'importation de 15.000 têtes de vaches ces derniers jours », soulignant que ce processus devrait prendre du temps, car il faut plus de quatre semaines pour cela, étant donné que l’importation se fait auprès de pays lointains.
 
Dans le même contexte, Sadiki a expliqué que le nombre limité de vaches importées jusqu'à présent est dû aux prix mondiaux élevés, qui ont fortement affecté le niveau d'importation, précisant toutefois que cela n’empêchera pas la poursuite de l’opération, car il y va de la nécessité de préserver, restructurer et regénérer le cheptel national.
 
Il est à rappeler que le gouvernement avait levé les incertitudes concernant l'importation de moutons d'Australie, pour faire face à la montée des prix de la viande ovine sur le marché marocain, comme l’a confirmé le porte-parole officiel du gouvernement, Mustapha Baitas, en signalant que le gouvernement avait pris diverses mesures il y a 15 jours pour faciliter le processus d'importation de moutons.
 
Baitas a ajouté, lors du point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, tenu mercredi 8 mars, que le gouvernement se limite à faciliter les procédures d'importation sans orienter nul investisseur ou importateur vers un marché spécifique pour l’importation de moutons, ajoutant que « l'importation reste libre ».

Selon lui, « ce qui compte, c'est que ces produits parviennent à notre pays dans des conditions sanitaires requises. « Nous veillons à ce que les conditions de transport soient saines, et qu'à l’arrivée au Maroc, nous nous assurons qu'ils répondent aux différentes normes de sécurité sanitaire, et c'est sur quoi insiste le gouvernement ».

Evoquant le contexte de cette situation, le ministère de l'Agriculture a fait savoir que, « compte tenu de la situation actuelle caractérisée par une sécheresse sévère et son impact direct sur le cheptel national, le Maroc a décidé de procéder à l'importation d'ovins destinés à l'abattage pour assurer l'approvisionnement en viande du marché national ».

Le ministère a annoncé que les opérateurs souhaitant importer des ovins pour l’abattage doivent déposer leurs dossiers auprès de la Direction du développement des filières de production, par voie officielle ou électronique, selon un cahier  de charges établi à cet effet.








🔴 Top News