Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Une rentrée scolaire au goût du coronavirus


Rédigé par Salima Hafid le Mardi 8 Septembre 2020

La rentrée scolaire 2020-2021 qui a démarré lundi dans les différentes régions du Royaume est marquée par le strict respect des mesures sanitaires, et ce, pour éviter toute propagation du virus.



La matinée du lundi était toute particulière par les cris de joie des enfants qui, enfin, retrouvaient le chemin de l’école. Les embouteillages sur les principaux boulevards de la ville de Rabat étaient au rendez-vous.

En franchissant le portail de leurs écoles, les élèvent aperçoivent des pancartes indiquant que « le port du masque est obligatoire ». De plus, des fils de séparation ont été installés partout dans l’établissement afin de faire respecter la distanciation sociale. Il en est de même au niveau de la grande porte de l’école, afin de barrer le passage aux parents d’élèves.

« Les trois premiers jours sont réservés au protocole des mesures sanitaires afin que les élèves puissent s’adapter au nouveau mode d’enseignement », nous confie la directrice de l’établissement public primaire Abdel Moumen à Rabat, Amina El Ghiati.
Concernant l’emploi du temps « les élèves vont étudier trois fois par semaine a raison de deux groupes par jour. Le reste de la semaine sera consacré aux devoirs à distance », précise-t-elle.  

La joie des enfants loin du cercle parental

En dépit de la crise sanitaire, les enfants sont de retour à l’école, dans la joie et la bonne humeur. En observant ces mômes, il est clair que les classes, les récréations, les chants et les jeux leur ont manqué terriblement. Des cartables multicolores par terre, des stylos de toutes les couleurs et des trousses pailletées sur les tables, l’odeur des bouquins neufs, éclataient dans toute la classe.

« Je suis très contente aujourd’hui, parce que je viens de voir toutes mes copines » nous confie une fillette de 7 ans. Quant à Karim, élève de la même école, il déclare tout de go : « j’ai un peu peur, mais je voulais venir à l’école car je m’ennuyais à la maison, je veux jouer avec mes copains ».

De son côté, une enseignante du cycle primaire a rajouté, avec un sourire accueillant, que ses élèves sont tous conscients de l’ampleur de ce virus, ce qui les poussent à respecter le protocole sanitaire mis en œuvre par l’établissement scolaire. « On fait tout notre possible afin de prendre soins de ces petits », a-t-elle affirmé.

La contagion de la joie chez les pré-adolescents

Du primaire, au collège, les mesures ne sont pas différentes, les collégiens avaient l’air contents et il en est de même pour la collégienne, en 3ème année de l’établissement privé « le collège scientifique » à Rabat.  « En début d’année dernière, je me disais à quand les vacances scolaires, mais avec le confinement j’ai pris conscience qu’en fait, j’aime beaucoup les cours que ça m’occupe, que je rigole, je me faisais beaucoup d’amis et que la période des contrôles me donnait plein d’émotions », relève Yasmine. Elle est heureuse de sortir de la solitude des cours en ligne et de retrouver après tant de mois ses amies et ses enseignants a-t-elle expliqué. « J’ai beaucoup joué virtuellement pendant le confinement et je m’y suis beaucoup attaché », confie un adolescent qui, lui, est assez réticent au retour à l’école.

Adam âgé de 15 ans nous affirme de son côté : « J’aimerais bien voir comment les autres ont changé pendant l’été, et là on ne verra rien avec les masques, c’est frustrant. » se plaint-il.
En somme, la rentrée s’est bien déroulée, presque tous les établissements ont réussi leur mission tout en respectant les consignes ministérielles.

Il est à rappeler que, le Ministère a dévoilé le mois précédent une note relative à l’organisation de la rentrée scolaire qui contient un protocole sanitaire destiné à neutraliser la propagation du coronavirus dans les établissements scolaires. Le document ministériel insiste sur la stérilisation continue des enfants pendant leur passage à l’école, ainsi,  les mains sont stérilisées avec du gel hydro-alcoolique, les semelles sont stérilisées dans des bacs prévus à cet effet, puis séchées.

À l'intérieur des écoles, il faut respecter la distance d'un mètre ou plus  entre deux élèves dans tous les espaces, salle de classe et même pendant la  récréation... pour tous les élèves.

Pour les transports scolaires, les véhicules ne doivent pas dépasser 50% de leur capacité, sachant que leur désinfection est nécessaire après chaque utilisation. En outre, les élèves qui s’y trouvent, tous âges confondus, doivent obligatoirement porter le masque.

La note contient d’autres mesures telles que l’obligation du port du masque pour les enfants à l’école dès la cinquième année du primaire.  Les cadres et enseignants doivent à leur tour chaque jour effectuer une prise de température à leur arrivée à l'école.

En cas d'urgence, un espace doit être réservé dans chaque établissement pour l'isolement de toute personne (élève ou cadre professoral) présentant un symptôme.