Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Une première intervention chirurgicale dans le cadre d'une convention entre l'UNHCR et le CNOM


Rédigé par rédaction avec MAP le Jeudi 1 Octobre 2020

​Une première intervention chirurgicale au profit d'un réfugié subsaharien a été réalisée mercredi dans une clinique de Rabat, dans le cadre d'une convention de partenariat entre le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et le conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM).



Une première intervention chirurgicale dans le cadre d'une convention entre l'UNHCR et le CNOM
Cette opération s’inscrit dans le cadre de la politique nationale d'immigration et d'asile, initiée conformément aux Hautes instructions de S M le Roi, qui a pour objectif de favoriser l'accès des réfugiés et des demandeurs d’asile aux soins de santé.

« Cette intervention chirurgicale m’a libéré de plusieurs mois de souffrance », a déclaré à la MAP le bénéficiaire de l’opération, Sal Ibrahima, soulignant la qualité des soins de santé offerts.

« J’espère que cette convention demeurera en vigueur et que d’autres réfugiés malades pourront bénéficier de soins de santé semblables », a-t-il ajouté, saluant l’UNHCR et le CNOM pour cette noble initiative humaine.

La présidente du conseil régional de Rabat-Salé-Kénitra de l’ordre national des médecins, Badeiaa Falky Zaki, a de son côté indiqué que l'accès aux soins de santé figure parmi les axes prioritaires de ladite convention et que les réfugiés pourront bénéficier de consultations, de soins médicaux ou encore d'actes chirurgicaux gracieusement pris en charge.

Selon Mme Falky Zaki, une écoute psychologique et des consultations psychiatriques sont également prévues dans la convention. « Nous espérons élargir davantage nos prestations en faveur des réfugiés présents sur le territoire national », a affirmé la spécialiste, précisant que des conventions ont été signées avec des cliniques spécialisées dans le même souci de protection sanitaire des réfugiés.

Pour sa part, le gastro-entérologue et médecin traitant de Sal Ibrahima, Pr. Mustapha Benazzouz, a mis en exergue l’engagement actif de la clinique dans le cadre de ce partenariat à visage humain en collaboration avec l’UNHCR et le CNOM. Selon lui, Il est nécessaire de prêter des soins de santé aux réfugiés se trouvant sur le territoire national.

La responsable de partenariat auprès de l’UNHCR, Rima Lablaili, a également mis en avant l'importance de cette convention pour tous les réfugiés et demandeurs d'asile au Maroc, tout en se félicitant de l’action humanitaire solidaire déployée par les spécialistes marocains en soutien aux réfugiés subsahariens.

En vertu de la convention, le Conseil national de l'Ordre des médecins s'engage à apporter son soutien aux populations de réfugiés et demandeurs d'asile, en assurant des consultations dans différentes spécialités médicales, y compris dans le domaine de la psychologie par des médecins volontaires.
Dans ce sens, le CNOM veille à fournir l'appui nécessaire au Haut-commissariat aux réfugiés dans sa démarche visant à établir des conventions avec les cliniques et les laboratoires marocains, mais aussi à faire des dons de médicaments au bénéfice des réfugiés.

Les axes de cette convention s’articulent autour de trois points principaux, à savoir les dons de médicaments, l'accès aux soins de santé mentale et l'accès aux soins de santé spécialisée.

  


Dans la même rubrique :
< >