Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Une pensée pour les sans-abris

Casablanca


Rédigé par Kenza AZIOUZI le Mardi 31 Mars 2020

Un grand nombre de sans papiers se retrouvent enfermés dehors, livrés à un quotidien des plus durs. Si l’association JOOD existe, c’est pour eux !



Se sentant délaissés et exclus de la société, le sort des sans-abris est rarement plaisant. Fort heureusement, une association essaye comme elle le peut d’alléger les souffrances de ces personnes.
 
JOOD elle s’appelle ! C’est en soi, un mouvement citoyen bénévole, regroupant ceux qui veulent agir pour aider les sans-abris et leur permettre de retrouver un minimum de dignité à travers des actions, favorisant le lien social pour aboutir à l’insertion professionnelle et sociale du plus grand nombre de SDF possible. « A l’association JOOD, nous croyons en une société civile entreprenante et volontaire, prête à se mobiliser pour améliorer le quotidien des plus démunis, leur assurer respect, équité et dignité pour construire ensemble un avenir meilleur pour tous. Toutes les actions que nous menons reposent sur la conviction profonde que la solidarité, le respect de la dignité de chaque citoyen et la volonté de changer les choses constituent le fondement du vivre ensemble dans notre société ». C’est ainsi que s’exprime l’association.

Un camion douche pour les sans-abris

A Casablanca, un camion-douche a été mis en place pour permettre aux sans-abris de, non seulement prendre des bains, mais aussi de profiter des services d’un coiffeur et de recevoir des vêtements neufs. Premier véhicule du genre à sillonner les rues casablancaises, le camion-douche aura coûté 1,2 million de dirhams pour son acquisition et son aménagement (un montant pris en charge par la société Mecomar). Pesant 20 tonnes, il est équipé d’une citerne pouvant contenir 2000 litres d’eau, de branchements aux bouches d’incendie et de chauffe-eau électriques. Dans son enceinte, on retrouve 4 cabines de douche, une position de coiffeur et deux autres de rasage, en plus de rangements de vêtements et de chaussures.

Mieux, le camion-douche servira également à établir une base de données pour les personnes sans domicile fixe. Equipé d’un appareil de reconnaissance digitale importé des États-Unis, le but sera de former une base de données crédible, pour avoir des statistiques réelles et fiables. Ces données qui, une fois utilisées à bon escient, permettront de mieux comprendre ce fléau pour assister ces personnes dans la réinsertion sociale.

Hormis les personnes contraintes de se déplacer pour une quel-conque nécessité, le confinement a quasiment dépeuplé les rues de Casablanca à l’instar des autres villes du royaume, comme il a mis un frein aux actions que mène l’association Jood.

Kenza AZIOUZI