L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Une enquête parlementaire pointe la relation "opaque" et "privilégiée" entre Macron et Uber


Rédigé par L'Opinion avec MAP Mardi 18 Juillet 2023

Le rapport final d'une commission d'enquête parlementaire française, publié mardi, pointe une relation "opaque" et "privilégiée" nouée par le président de la République, Emmanuel Macron, avec la plateforme Uber.



"La confidentialité et l'intensité des contacts entre Uber, Emmanuel Macron et son cabinet témoignent d'une relation opaque mais privilégiée", y compris depuis son accession à la présidence de la République en 2017, relève le rapport.
 
Alors ministre de l’Économie (2014-2016), Macron avait passé un "deal secret" avec la société américaine pour qu'elle renonce à son application controversée "Uber Pop", en échange de la simplification des conditions nécessaires à l'obtention d'une licence de Voiture de transport avec chauffeur (VTC), indique le rapport.
 
"C'est au mépris de toute légalité, et grâce à un lobbying agressif auprès des décideurs publics, que l'entreprise américaine est parvenue à concurrencer de manière déloyale" les taxis, ajoute l’enquête.
 
D'après le document, Uber a également eu "34 échanges avec les services du président de la République entre 2018 et 2022", notant aussi que la création de l’Agence de régulation des plateformes d’emploi (Arpe) en 2021, censée réguler le secteur, ne constitue qu’"une manœuvre de contournement des droits sociaux des travailleurs, à travers la création d’un soi-disant dialogue social" pour éviter une "requalification en salariat de l’activité des travailleurs".
 
La commission d’enquête, lancée il y a six mois, a auditionné 120 personnes dont deux anciens Premiers ministres. D’anciens dirigeants d’Uber ont aussi été entendus pour tenter de cerner les agissements d’Uber en France entre 2014 et 2017.
 
L’affaire a été déclenchée par la révélation des "Uber Files", soit la fuite de 124.000 documents internes recueillis par un ancien lobbyiste pour le compte d’Uber, et communiqués au journal britannique "The Guardian".



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News