Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Un dirigeant du Polisario succombe au Covid-19


Rédigé par S.M le Jeudi 27 Mai 2021

Sid Ahmed Al Batal, l’un des dirigeants les plus éminents du Polisario a tiré sa révérence à l’âge d’environ 70 ans, mercredi 26 mai, des suites du coronavirus.



Un dirigeant du Polisario succombe au Covid-19
Il semble que le Polisario perd ses leaders à coups de contamination au Covid-19. Après s’être privé de son leader Brahim Ghali, hospitalisé en Espagne après avoir contracté le Sars-COV-2, le front séparatiste a perdu une nouvelle figure éminente de son commandement.

Il s’agit de Sid Ahmed Al Batal, de son vrai nom Sidahmed El Bella Hedda, qui a été enterré dans le cimetière dit de Smara, dans les camps de Tindouf, à en croire des médias proches du Polisario. Ce dernier a occupé plusieurs postes de responsabilités parmi les rangs du front séparatiste. Il était ancien directeur de la sécurité militaire, durant trois ans, de 1979 à 1982.

A l’instar du leader du Polisario Brahim Ghali, ce dernier a un passé criminel. Il est accusé, comme son patron, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité dans les années 80, par la « Fondation Danielle-Mitterrand - France Libertés ».

Rappelons que le leader du Polisario a été à l’origine d’une crise sans précédent entre le Maroc et l’Espagne. Rabat a vivement protesté auprès de Madrid après l’hospitalisation de ce dernier sur son sol, en usant d’un procédé jugé frauduleux.