Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Un associé du baron de la drogue Said Chaou kidnappé en Espagne


Rédigé par Hajar Lebabi le Lundi 24 Août 2020

Un Néerlandais ayant des liens présumés avec le baron marocain de la drogue Said Chaou a été kidnappé sous la menace d'une arme par huit personnes, devant un restaurant populaire de Marbella.



La police espagnole n’a pas tardé à être présente sur les lieux de l'enlèvement. Image fournie par Marc T Connor. ©️EuroWeeklyNews
La police espagnole n’a pas tardé à être présente sur les lieux de l'enlèvement. Image fournie par Marc T Connor. ©️EuroWeeklyNews
Des témoins ont décrit un enlèvement «professionnel» lorsque deux voitures ont bloqué sa Mercedes et huit hommes armés ont pointé des armes sur lui. «Ce sont des professionnels, ceux qui ont pris ce type», a déclaré un témoin à Euro Weekly News qui a révélé l'affaire.

La police nationale espagnole a ouvert une enquête sur l'enlèvement et a recueilli les témoignages des nombreux spectateurs qui ont assister à l’enlèvement. «Ils étaient complètement intrépides, ils se sont juste arrêtés, se sont dirigés vers l'homme et ont pointé une arme sur lui», a déclaré un témoin. «Il est allé avec eux sans se battre, après tout, qu'allait-il faire? Il n'y avait pas de précipitation ni de nervosité, ils étaient calmes et calculés», ajoute-t-il.

Des liens avec Saïd Chaou

L'enlèvement a eu lieu dans le parking à l'extérieur de Kah, un club et restaurant populaire à Nueva Andalucia, Marbella. Hespress a rapporté que cet enlèvement de Marbella était probablement due aux liens de la victime avec le baron de la drogue marocain et ancien député Said Chaou.

Said Chaou est un ancien homme politique et trafiquant de drogue d'origine marocaine, vivant actuellement aux Pays-Bas.

Pendant des années, les autorités marocaines ont demandé l’extradition de Chaou des Pays-Bas. La Cour suprême néerlandaise a décidé en 2018 que Chaou ne serait pas extradé après une arrestation en 2017 pour «trafic de drogue, corruption et complot criminel».

Les tribunaux néerlandais ont affirmé que Said Chaou ne bénéficierait pas d'un procès équitable au Maroc, affirmant que des associés de Chaou avaient été torturés pour fournir de faux témoignages contre lui. Au Maroc, l'ancien député fait face à des accusations de formation de gangs criminels, de corruption et de trafic international de drogue.

Chaou a fui aux Pays-Bas en 2017, faisant face à des mandats d'arrêt internationaux pour complot criminel et trafic international de drogue. Les autorités marocaines soupçonnent également Chaou d'avoir fourni un soutien financier et logistique aux manifestants du Hirak.