Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Un an après sa généralisation, la Police Administrative Communale dresse son bilan


Rédigé par Kenza Aziouzi le Vendredi 14 Août 2020

La Police Administrative Communale tente de faire régner la loi et l’ordre dans la métropole. C’est ainsi que plusieurs actions de contrôle sanitaire ont été mises à exécution.



20 249 opérations de contrôle sanitaire des commerces ont été effectuées entre juillet 2019 et juin 2020 par les unités de la Police Administrative Communale (PAC), à Casablanca. Elles sont réparties entre les actes de sensibilisation (8 796) et l'établissement de PV après constatation d'infractions (11 453), donnant lieu à 6 262 avertissements et 194 décisions de suspension temporaire d'activité.

 

Déployés sur le terrain à partir de juillet 2019, les contrôleurs communaux ont été appelés à mener des actions dans leurs champs d’intervention : hygiène, salubrité publique, propreté, urbanisme, occupation du domaine public et police des funérailles.

 

Le but de ces opérations est de veiller au respect de la réglementation en vigueur dans lesdits domaines et, le cas échéant, d’engager des poursuites légales contre les contrevenants dans les seize arrondissements de la métropole.

 

Outre les dispositions entreprises par la PAC, cette dernière accompagne les professionnels concernés, contrôle les établissements ouverts au public à travers la vérification de la conformité des activités commerciales, traite les plaintes des citoyens et sensibilise les professionnels et le grand public.

 

Concernant les 453 véhicules abandonnés dans les différents secteurs de la capitale économique, des correspondances ont été envoyées aux parties concernées pour qu’ils soient placés dans les fourrières municipales, du fait qu’ils peuvent représenter une source de prolifération des nuisibles (rongeurs et insectes) et l’amoncellement des détritus, tout comme les 351 “points noirs” de déchets constatés.

 

Dans le cadre des efforts de lutte contre l’abattage clandestin et la protection de la santé des consommateurs, les unités de la PAC ont été mobilisées pour le contrôle de plus de 580 boucheries.

 

« Avant de pouvoir passer à une autre étape, il faudrait tenir un suivi de tout ce qui a été effectué jusqu’à maintenant, c’est le plus important. De sorte à construire une base de données, sur laquelle on pourrait s’appuyer pour réguler les secteurs, avant de pouvoir établir un plan d’action », nous déclare Mr Adil Nejjar, directeur de la Police Administrative Communale de Casablanca.

 

En ce qui concerne l’exploitation du domaine public par les commerces et les ateliers d’artisan, la police administrative a entrepris 19.548 actions déclinées en 8858 opération de sensibilisation, 10.690 PV d’infraction, 9.784 avertissements et 2.603 décisions de libération de l’espace public.

 

Il a été, d’autre part, procédé, en compagnie de l’autorité locale, à l’enlèvement de 4.485 panneaux publicitaires placés de manière anarchique et illégale. La PAC est également

intervenue contre 42 camions de transport de fruits et légumes pour non payement des taxes dues.

 

S’agissant du secteur de l’urbanisme, la PAC a soumis 1.455 actes de notification aux autorités compétentes en vue de prendre les mesures appropriées contre les contrevenants, suite aux visites effectués par les contrôleurs assermentés sur les chantiers de construction, afin de s’assurer du respect de la législation et des normes en vigueur.

 

La police administrative communale est placée sous le contrôle de la présidence du Conseil de la ville de Casablanca et bénéficie de l’accompagnement de la société de développement locale de Casablanca Prestations pour des missions technique, logistique et juridique.


  


Dans la même rubrique :
< >