L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Triomphe du Wydad à Rhadès : Tant pis pour les jaloux !


Rédigé par Hamid YAHYA le Jeudi 2 Novembre 2023



Triomphe du Wydad à Rhadès : Tant pis pour les jaloux !
Commençons d’abord par saluer la victoire du Wydad et le féliciter pour sa qualification en finale de la Ligue Africaine de Football, décrochée de haute lutte face à l’Espérance de Tunis, dans un stade de Rhadès surchauffé, aux allures de chaudron. Venons-en maintenant à l’avant de ce match-retour marqué par une campagne de dénigrement, particulièrement malsaine, menée par une grande partie des médias tunisiens contre le Maroc, au travers du Wydad et de ses fans. Ceux-ci, sans distinction aucune, ont été accusés de hooliganisme contre le public du Taraji qui aurait été molesté dès son arrivée à Casablanca, dimanche 29 octobre, à l’occasion du match aller de demi-finale.

Témoignages acrimonieux et vidéos douteuses à l’appui, ces médias, dont la totalité ne s’est nullement embarrassée de recoupages ou de vérifications pour étayer les graves accusations de violence formulées envers les Marocains en général et de celle de passivité dont ont été accusées nos autorités, semblaient s’en donner à cœur joie dans l’exécution d’une mission bien définie : mettre la pression sur le Wydad et son public en vue de déstabiliser ses joueurs lors du match retour et décourager ses supporters de venir en Tunisie. En vain, puisque le Wydad finira par triompher et se qualifier pour la finale, sous les yeux et les applaudissements d’une bonne centaine de ses irréductibles fans qui ont, malgré tout, fait le déplacement à Rhadès.

Maintenant, tout en condamnant toute violence ou dérive antisportive réellement ou supposément perpétrée par notre public, analysons l’agitation médiatique qui a précédé ce match. L’observateur non averti dira qu’elle est tout à fait habituelle dans ce genre de derbys maghrébins et nord-africains abonnés aux tensions. Sans ignorer le sérieux passif qui existe entre plusieurs clubs marocains et ceux tunisiens en tête desquels le Taraji qui est connu par ses manigances et ses pratiques anti-sportives qui lui ont valu le sobriquet de «Tarachi», la campagne de dénigrement enclenchée à l’occasion de ce dernier match semblait viser non seulement le WAC, mais tout le Maroc.

En filigrane des accusations des médias tunisiens, suintait en effet une évidente jalousie traduite par la volonté manifeste de salir ce Maroc qui a définitivement distancé la Tunisie, brillant à tous les niveaux, notamment sportif, au point de décrocher l’organisation d’une Coupe du Monde. Savourons et soyons dignes de cette réussite qui nous met une pression positive sur les épaules en nous poussant à donner le meilleur de nous-mêmes, autorités comme public, afin que les prochaines échéances sportives programmées dans notre pays se déroulent dans la meilleure des ambiances, en toute sportivité, comme nous y a toujours habitué le très civilisé public du Wydad.



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News