L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Transport routier : les professionnels menacent de faire grève


Rédigé par Malak EL ALAMI Lundi 31 Octobre 2022

La Coordination syndicale nationale du secteur du transport routier alerte les autorités sur les conditions défavorables du secteur et menace de faire grève si les instances concernées ne revoient pas les mesures mises en place.



Dans un communiqué de presse, la coordination des syndicats du secteur du transport routier de marchandises, regroupant les syndicats affiliés à la Confédération Démocratique du Travail (CDT), à l’Union Générale des Travailleurs du Maroc (UGTM) et à l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), a déploré les conditions du secteur qui ne cessent de régresser, la flambée des prix des carburants et la dégradation de la situation des professionnels du secteur, en mettant en cause les modalités du soutien  financier exceptionnel octroyé par le gouvernement.

Joint par « L’Opinion », le secrétaire général du Syndicat national du transport routier de marchandises, El Karkouri Mustapha, a déclaré à cet égard, qu’ « il ne s’agit pas du premier communiqué dans ce sens. La coordination, qui n’a cessé de revendiquer fermement ses droits et de faire valoir ses intérêts auprès des instances compétentes, réclame une solution définitive à la situation des professionnels du secteur ». Selon lui, « la flambée des prix du carburant n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, ça fait des années qu’on réclame la mise en place d’une concurrence loyale ».

« On a contacté le conseil de la concurrence au sujet du rapport sur les conditions du secteur. Le rapport a certes été réalisé, mais aucune des recommandations n’a vu le jour. Nous ne demandons, actuellement, que la mise en œuvre de celles-ci », a-t-il précisé.
« Puisque nous n’avons reçu aucune réponse concrète de la part du gouvernement, et après mûre réflexion au sein de notre coordination, la grève s’avère le meilleur moyen de faire entendre notre voix aux responsables concernés », a-t-il conclu.

Pour rappel, le gouvernement a lancé, en mars dernier, le processus de soutien exceptionnel des professionnels du secteur du transport routier au profit d’environ 180 000 véhicules. Ce soutien, qui devrait être octroyé selon les catégories, a atteint les 2.200 Dhs pour les grands taxis, 1.600 Dhs pour les petits taxis, 1.800 Dhs pour les véhicules de transport mixte dans le monde rural, 7.000 Dhs pour les autocars inter-villes et finalement 6.200 Dhs pour les autobus.

A ce sujet, la coordination a noté, dans son communiqué, que ces soutiens n’étaient pas du tout suffisants pour atténuer l’impact de la hausse des prix du carburant, ajoutant que certains professionnels n’ont même pas reçu la première tranche, à cause de difficultés et problèmes liés notamment à la procédure d’inscription.
 








🔴 Top News