Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Transferts: Mercato sans vague en Europe, en attendant Cavani


Rédigé par la Rédaction (avec AFP) le Dimanche 4 Octobre 2020

Après un mercato calme, plombé par la crise sanitaire, les grands clubs européens ne prévoient pas de folies d'ici la clôture lundi soir, à moins que Manchester United, qui lorgne vers Edinson Cavani, ne frappe un grand coup.



Avec environ 250 millions d'euros dépensés, Chelsea a été le grand animateur du marché, s'offrant notamment les Allemands Timo Werner (53 M EUR) et Kai Havertz (79,5 M EUR), ainsi que l'expérimenté défenseur Thiago Silva (PSG, libre).

De quoi jouer le titre ? Pas sûr, car Manchester City a attiré Nathan Aké et Ruben Dias pour son arrière-garde fragile, et l'ailier espagnol Ferran Torres.

Le champion Liverpool a recruté Thiago Alcantara (Bayern) et l'ailier portugais Diogo Jota (Wolverhampton) comme joker de luxe.

Manchester United a attiré le milieu Danny van de Beek (Ajax) et, après avoir tenté en vain Jadon Sancho, pourrait réussir un coup retentissant avec Edinson Cavani (ex-PSG), libre: l'attaquant uruguayen (33 ans), viendrait apporter son expérience à une attaque jeune et pourrait défier son ancien club dès le 20 octobre en Ligue des champions.

La palme du recrutement réussi revient pour l'heure à l'autre club de Liverpool, Everton, qui, avec trois arrivées - James Rodriguez, Allan ou Abdoulaye Doucouré -, ambitionne de jouer le haut de tableau.

Le Bayern Munich pourrait animer les dernières heures du mercato allemand: l'entraîneur Hansi Flick a réclamé des renforts en attaque et au milieu, ainsi qu'un arrière droit pour doubler le poste de Benjamin Pavard.

Selon le quotidien Bild, le club bavarois pourrait cibler le milieu défensif de l'Espanyol Barcelone Marc Roca. Plusieurs médias affirment qu'un prêt de l'international anglais Callum Hudson-Odoi (19 ans) de Chelsea est en bonne voie.

Les sensations du mercato en Allemagne restent pour l'heure le recrutement de Leroy Sané (Manchester City) au Bayern pour 45 M EUR, et les départs de Werner et Havertz à Chelsea.

Le FC Barcelone, en plein relifting, et l'Atlético Madrid, renforcé par Luis Suarez, ont été les principaux acteurs du marché espagnol.

En quête d'un nouveau souffle, le club catalan a dégraissé son effectif, en laissant partir des cadres historiques comme Ivan Rakitic, Arturo Vidal et Suarez.

La superstar Lionel Messi, après avoir un temps menacé de partir, a vu arriver des jeunes prometteurs, Francisco Trincao (Braga) et Sergiño Dest (Ajax), au sein d'un effectif désormais entraîné par le Néerlandais Ronald Koeman.

Le Real, champion en titre, s'est montré frileux: Gareth Bale (Tottenham) a été prêté, alors que James Rodriguez (Everton), Sergio Reguilon (Tottenham) et Achraf Akimi (Inter) ont été vendus. L'entraîneur Zinédine Zidane s'est contenté de retours de prêts, comme le prometteur Martin Odegaard.

En Italie, le mercato a été animé par la Juventus, en quête d'un avant-centre pour remplacer Gonzalo Higuain parti à l'Inter Miami. C'est finalement un revenant, l'Espagnol Alvaro Morata (Atlético), qui a débarqué.

C'est le symbole de l'opération rajeunissement lancé par la "Vieille dame", du banc (Andrea Pirlo) au vestiaire, avec un éventuel dernier gros coup envisagé: l'international italien Federico Chiesa (Fiorentina).

L'Inter Milan, principal rival de la Juve, a réussi un joli coup avec le Marocain Achraf Hakimi et avec le guerrier Arturo Vidal.

Naples a également été actif, avec notamment 80 M EUR misés sur l'ex-Lillois Victor Osimhen.

Zlatan Ibrahimovic (39 ans), pour sa part, a prolongé l'aventure une saison à l'AC Milan, où est arrivé de Brescia le très courtisé Sandro Tonali, 20 ans.

Le Paris SG, habituel agitateur du mercato, a connu un été calme en apparence, avec comme seule arrivée notable, le latéral Alessandro Florenzi (prêté par l'AS Rome). Le club a aussi levé l'option d'achat de Mauro Icardi (moins de 60 M EUR), principal investissement de l'été.

Mais en coulisses, la tension monte entre le directeur sportif Leonardo et l'entraîneur Thomas Tuchel, sur fond de recrues qui tardent à arriver.

Rennes, actif cet été, et Marseille, un peu moins, ont quasiment bouclé leur marché en vue de la Ligue des champions.

A Lyon, l'absence de Coupe d'Europe cette saison laissait entrevoir un changement de cycle. Mais les convoités Houssem Aouar et Memphis Depay devraient finalement rester.
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 11:36 Omnisports : Courrier du Nord-Est