L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Tourisme : La destination « Maroc » affiche une santé de fer


Rédigé par A. CHANNAJE Jeudi 25 Janvier 2024

Malgré la conjoncture internationale difficile et en dépit du séisme survenu dans la région d’Al-Haouz, en septembre dernier, le secteur du tourisme continue à faire preuve de résilience en affichant, à fin novembre, de bonnes performances.



« La valeur ajoutée du secteur du tourisme a dépassé son niveau d’avant crise (2019 étant l’année de référence) de 13,8% au troisième trimestre 2023, et ce, en dépit du séisme survenu dans la région d’Al-Haouz, en septembre dernier. A fin septembre 2023, la valeur ajoutée de ce secteur a récupéré en moyenne près de 99% de son niveau pré-crise, après avoir récupéré 77,1% à fin septembre 2022», souligne la Direction des Etudes et Prévisions Financières (DEPF) dans sa récente note de conjoncture.

On note qu’en variation annuelle, la valeur ajoutée de ce secteur s’est accrue, en moyenne, de 32,1% au terme des neuf premiers mois de 2023, affichant une hausse de 11,2% au troisième trimestre, de 31,2% au deuxième trimestre et de 53,9% au premier trimestre 2023. 
 
Plus de 97 MMDH de recettes à fin novembre 2023

A fin novembre 2023, poursuit la même source, les indicateurs du tourisme poursuivent leur dynamisme, atteignant un accroissement du nombre des arrivées à la destination « Maroc » de 36%, en une année, soit près de 13,3 millions d’arrivées. Comparé à son niveau pré-crise, le nombre de ces arrivées s’est consolidé de 11%, après +9,6% à fin septembre 2023 et un recul de 18,6%, il y a une année.

Pour ce qui est des nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés, leur flux s’est renforcé, en glissement annuel, de 38%, à fin novembre 2023. D’après la DEPF, cette évolution favorable revient à la hausse notable des nuitées des non-résidents pour 60% et de celles des résidents de 8%, dans les principales destinations du Royaume, notamment Marrakech (+53%), Agadir (+29%), Casablanca (+36%), Tanger (+22%), Fès (+32%), Rabat (+25%), Essaouira (+41%) et Al-Haouz (+64%).

S’agissant du taux de récupération de ces nuitées par rapport à leur niveau antérieur à la crise, il s’est élevé à 101% à fin novembre 2023, contre 73% à fin novembre 2022. Concernant les recettes touristiques, elles ont affiché un record de 97,4 milliards de dirhams au terme des onze premiers mois de 2023, en accroissement de 15,8%, en une année. Comparativement à fin novembre 2019, elles se sont raffermies de 33,7%, après une augmentation de 15,5% an plus tôt.
 
Le tourisme international atteindra en 2024 les niveaux d’avant la pandémie

Même au niveau mondial, et d’après les derniers chiffres du Baromètre OMT (Organisation Mondiale du Tourisme), le secteur au niveau international se porte très bien, se situant, fin 2023, à 88 % du niveau d’avant la pandémie, avec un nombre d’arrivées internationales estimé à 1,3 milliard. 

Par ailleurs, le déblocage du reste de la demande comprimée, l’augmentation de la connectivité aérienne et le redressement plus vigoureux des marchés et des destinations asiatiques devraient permettre une reprise complète d’ici la fin 2024, prévoit-on.

Concernant les régions les plus performantes, elles concernent le Moyen-Orient, l’Europe et l’Afrique. Ainsi, le MoyenOrient se situe en tête en termes relatifs pour la reprise, en étant la seule région à afficher des résultats supérieurs à ceux d’avant la pandémie, avec des arrivées en hausse de 22 % par rapport à 2019.

Quant à l’Europe, qui est la région la plus visitée au monde, elle a atteint 94 % de ses niveaux de 2019, grâce à la demande intrarégionale et aux voyages en provenance des États-Unis d’Amérique. De son côté, l’Afrique a retrouvé 96 % du niveau de visiteurs d’avant la pandémie et les Amériques 90%.

Pour sa part, l’Asie-Pacifique a atteint 65 % des niveaux d’avant la pandémie suite à la réouverture d’un certain nombre de marchés et de destinations. Toutefois, les résultats sont variables, l’Asie du Sud ayant déjà retrouvé 87 % des niveaux de 2019, l’Asie du NordEst pour sa part environ 55 %. 

Enfin, « les données les plus récentes de l’OMT soulignent la résilience et le redressement rapide du tourisme et l’on devrait renouer avec les chiffres d’avant la pandémie d’ici la fin 2024. Le rebond a déjà des effets importants sur les économies, l’emploi, la croissance et les débouchés pour les populations partout dans le monde. Ces chiffres nous rappellent aussi l’importance cruciale d’améliorer la durabilité et l’inclusion dans le cadre du développement du tourisme», a déclaré Zurab Pololikashvili, Secrétaire Général de l’OMT.








🔴 Top News