Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d’or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali


Rédigé par Rachid MADANI le Lundi 2 Août 2021



Le Kenya spécialiste mondial de l’épreuve 3000 m steeple vient d’être détrôné par le Maroc pour la première fois dans l’Histoire. C’est la grande surprise des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
El Bakkali déprime le Kenya au 3000m steeple : Première course perdue par ce pays africain dans la distance depuis 1964 ; Kigen a trouvé le bronze en guise de consolation.
El Bakkali franchit la ligne d'arrivée en tant que champion olympique El Bakkali franchit la ligne d'arrivée en tant que champion olympique.
Le Kenya est entré dans la dépression. Pour la première fois depuis les Jeux de Tokyo en 1964, un athlète de son pays n'a pas remporté les 3000 mètres haies hommes. Il ne l'a pas fait non plus dans les éditions Montréal 76 et Moscou 80, éditions auxquelles le pays africain n'a pas participé en réponse à la politique d'apartheid sud-africaine et au conflit en Afghanistan, respectivement. Aucun des deux garçons éthiopiens qu'ils ont envoyés en guerre contre leurs voisins n'a gagné.
Girma, le meilleur en 2021, a remporté l'argent et a créé son pays dans ce test, et Wale, qui a trébuché avant l'estuaire, quatrième. L'or a changé de latitude et s'est élevé de quelques parallèles au-dessus de l'Afrique subsaharienne. Il est revenu au Marocain Soufiane El Bakkali, d'un pays sans tradition dans l'épreuve au-delà du bronze qu'Ali Ezzine a obtenu à Sydney en 2000.
Le Kenya s'est contenté du bronze de Benjamin Kigen, l'athlète qui voulait suivre la saga victorieuse du 'K' (Keter, Kosgei, Kemboi, Brimin Kipruto, Kemboi et Conseslus Kipruto), mais qui ne savait pas comment se déroulait l'épreuve.
A deux tours de l'arrivée alors que les Ethiopiens ont mis un rythme plus sévère, Kigen a tenté de se raccrocher, mais il était trop tard. Plus égaré était Abraham Kibiwot, qui était celui qui devait porter la responsabilité et a terminé dixième.
El Bakkali, quatrième à Rio il y a cinq ans et troisième de la Coupe du monde de Doha, leur a porté le coup. Il a montré sa foulée puissante dans le dernier estuaire et a terminé de mettre la dernière pièce qui reste à son pays dans les courses de longue distance. De 1 500 à 10 000, le Maroc les a tous.

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 13:11 Football : La Coupe du monde sera-t-elle biennale ?