Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Tennis : Le T.C. Fassi et le T.C. Meknès se partagent le lot


Rédigé par M. BELAOULA le Mercredi 23 Décembre 2020

Après Rabat et Aïn Sebaâ, aujourd’hui on jette l’ancre sur les courts du Tennis Club Fassi pour son tournoi interne



Tennis : Le T.C. Fassi et le T.C. Meknès se partagent le lot
C’est tout le gratin de la région du Nord-Est qui a pris d’assaut les courts du légendaire club de la capitale spirituelle, le T.C.Fassi, pour prendre part à son tournoi interne où sept tableaux étaient en compétition sous la supervision des directeurs du tournoi, Hicham Tazi et Aziz Zerroud. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut un joli récital qui s’est traduit en un joli palmarès où les éléments du club organisateur et ceux du T.C.Meknès se sont partagés le jackpot avec trois titres, pour chaque association, alors que le R.T.C.Fès s’est contenté d’un seul sacre. Ce titre du club d’El Marja est l’œuvre d’Amine El Kholti qui a survolé le «Grade 2» pour clôturer, en beauté, face à Hicham Ghadraoui du Sporting Club Fassi, moyennant deux petits sets au score de 6/4, 6/2.

Et de trois pour le T.C. Fassi…
Donc, le club organisateur a réussi la passe de trois, tout d’abord chez les 11 ans garçons où son jeune espoir aux grandes qualités intrinsèques, Taha Hanini, a battu, en finale, Marwane Bakour (STCO) par 6/1, 6/4. Même chez les 11 ans filles, ce fut une finale entre le T.C.Fassi et le S.T.C.Oujda avec la victoire de Mayssam Mohieddine sur Aya Tmimi en deux fois 6/2. Quant au troisième sacre pour le club du président Fayçal Laraki Houssaini, il est signé Camelia El Houari, difficile vainqueur de sa collègue du club, Alya Belkhayat, à l’issue du super tie-break. 4/6, 6/4 et 10/6 traduisent bien l’âpreté de la finale. 

...et pour le T.C. Meknès
Les trois autres sacres du club de la capitale ismaïlienne ont débuté par le titre des 12 ans garçons, lors d’une finale à 100% Meknassia. D’un côté, Jad Bennis et de l’autre côté, Karim Belghazi pour un duel qui n’a tenu ses promesses que lors de la première manche soldée par 6/5 en faveur de Jad qui, sur sa lancée, va boucler la boucle en ne laissant qu’un mièvre point à son adversaire. Le second exploit reste le chef-d’œuvre de la force de frappe du TCM, Adam Bouyacoub, victorieux de l’Oujdi Yassine Kodiji sur le score de 6/4, 7/6[1]. Et c’est lors de la finale des 14 ans filles que le club cher à son président, Younes Lbaibi, décroche le troisième titre après la victoire de sa protégée, Soraya Alaoui Mdaghri, sur sa copine du club, Nouhaila Moukhafi, moyennant 6/2, 6/4. 

Engouement et fair-play
En conclusion, ce fut une belle compétition, comme nous l’a confirmé le nouveau directeur technique du club, Hicham Tazi, en ces termes : «On ne s’attendait pas à un tel engouement, surtout en cette délicate période du coronavirus. On ne peut que remercier et féliciter l’ensemble des participants et participantes pour leur prestation et leur fair-play».

  


Dans la même rubrique :
< >