Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Tennis : Entre tenants et prétendants


Rédigé par M. BELAOULA le Lundi 21 Septembre 2020

D’habitude, c’est le dimanche, mais une fois n’est pas coutume, les finales du Masters 1000 de Rome se dérouleront ce lundi



Tennis : Entre tenants et prétendants
Hier, dimanche, on a joué les finales des doubles du Masters 1000 de Rome où chez les Messieurs l’Espagnol Granollers et l’Argentin Zeballos devaient croiser les Français Chardy et Martin. Quant à la palme des doubles Dames, ce fut une affaire entre le duo «Hsieh/ Strycova» et «Friedsam/Olaru».

Mais le clou de cette édition, assez spéciale en raison du Covid-19, reste les deux finales majeurs prévues, exceptionnellement, ce Lundi où la course pour la consécration finale a débuté, hier dimanche, entre les tenants des titres et les prétendants à la succession au palmarès de ce Masters Roumain.

Pour une place au soleil 

Galanterie oblige, commençons par le «simple dames», où, après la défaite, en huitièmes de la finaliste en titre, la Britannique Johanna Konta, (voir repères), c’est son bourreau, l’Espagnole et n°9 du tournoi, Garbiñe Muguruza, qui s’est permise le luxe de se frayer une place dans le dernier carré du haut du tableau. Pour ce, elle a mis fin, en quart, au joli parcours de la Biélorusse Victoria Azarenka, sur le score étriqué de 3/6, 6/3, 6/4, pour jouer, hier, une place au soleil face à la tête de série N°1, la Roumaine Simona Halep, victorieuse de la Kazakhe Yulia Putintseva contrainte à l’abandon à 6/2, 2/0. Pour le bas du tableau, c’était du costaud où les quatre têtes d’affiches étaient, encore, en course pour disputer les deux autres places des demi-finales où la logique a été mi-respectée. La N°2 et tenante du titre, la Tchèque Karolina Pliskova, a eu raison de la détermination de la Belge et N°11, Elise Mertens (6/3, 3/6, 6/0), alors que la N°4, l’Ukrainienne Elina Svitolina, a craqué devant la N°12, la Tchèque Marketa Vondrousova, en deux sets expéditifs (6/3, 6/0).

Donc, « Halep / Muguruza» et « Vondrousova / Pliskova» pour nous donner, aujourd’hui, une finale de rêve quelque soit sa combinaison. 

Le coup de tonnerre

Chez les Messieurs, le haut du tableau était, encore, dominé par le N°1 mondial et finaliste en titre, Novak Djokovic, qui a disposé, en quart, de l’Allemand des qualifs, Dominik Koepfer (6/3, 4/6, 6/3), pour jouer, hier en demi-finale, le Norvégien Casper Ruud qui a créé la surprise en éliminant l’italien et N°4, Matteo Berrettini, par 4/6, 6/3, 7/6 [5]. En bas du tableau, c’est le coup de tonnerre avec l’élimination du tenant du titre et N°2 mondial, Rafael Nadal, qui visait une dixième victoire à Rome. C’est l’Argentin et N°8, Diego Schwartzman, qui était derrière cette surprise en deux manches (6/2, 7/5) pour hériter, hier en demi-finale, du Canadien et N°12, Denis Shapovalov qui a eu recours à la manche décisive (6/2, 3/6, 6/2) pour venir à bout du Bulgare Grigor Dimitrov. Donc, la course était ouverte pour les prétendants à la succession de Nadal. 

M. BELAOULA