Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Tanger, bientôt un « port franc numérique » de la Méditerranée


Rédigé par Myriam Ketfi le Mardi 4 Mai 2021

L’Institut Marocain d’Intelligence Stratégique (IMIS) a publié mardi 4 mai 2021 un Policy Paper sur les infrastructures immatérielles destinées à faire de Tanger un « port franc numérique » au croisement des flux d’échanges physiques et numériques mondiaux.



Cette note réalisée sous l’égide du président de l’IMIS, Abdelmalek Alaouiet plusieurs chercheurs a permis de montrer le « développement de Tanger comme résultat de la conjonction de dotations géographiques et historiques et d’une stratégie de développement nationale et territoriale visant à optimiser le rendement économique des infrastructures réalisées ». Elle offre une analyse du développement de capacités logistiques, qui fait aujourd’hui de Tanger le premier port de transbordement de conteneurs à l’échelle méditerranéenne et africaine. 
 
Futur « havre numérique » 
 
Au moyen de cette note, les chercheurs soumettent une nouvelle étape dans le développement de la zone reposant sur trois parties : « Logistique/Industrie – Finance – Numérique ». Cette vision s’inscrit dans des combinaisons qui pourraient être réalisées entre trois pôles : « un pôle logistique et industriel existant à consolider, un pôle numérique à développer et un pôle financier de nouvelle génération à construire autour d’une bourse panafricaine d’échange de matières premières « Tanger-Nador Commodity Exchange ».
 
Les experts affirment que la mise en œuvre de cette vision ferait de Tanger un « havre numérique », mais aussi un pôle d’innovation accordant plus d’importance à son statut de hub logistique et industriel. Ainsi, la ville blanche pourrait également consolider sa connectivité et son rayonnement, avec des effets d’entraînement aux niveaux national et international.