L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Régions

Tan Tan | Une première au Maroc : optimisation d’installations portuaires


Rédigé par Mohammed LOKHNATI le Mardi 6 Juillet 2021

Le Groupement Interprofessionnel de la Construction Navale vient de renforcer le chantier naval du port en s’équipant d’un système de levage et de mouvementation très avancé.



Tan Tan | Une première au Maroc : optimisation d’installations portuaires
​Il s’agit d’une première au Maroc et un investissement de près de 360 millions de centimes, indique Mustapha Mourid, président du groupement interprofessionnel concerné au port. Un chariot motorisé de haute technologie de transfert de navires sur la terre ferme existe à présent, a-t-il ajouté.

Une technologie à l’avant garde

Plus explicite, Mostapha Mourid, a précisé que les chariots de halage Boat Lift sont conçus et réalisés grâce à l’utilisation de technologies à l’avant-garde, afin de garantir une sécurité et une fiabilité maximale, ajoutant que pour répondre à toutes les exigences des opérateurs, toutes les machines sont équipées d’un système de contrôle électronique de direction permettant un parfait alignement des roues dans n’importe quelle condition. Les machines Boat Lift sont en outre dotées d’un système de pesage par l’intermédiaire d’une cellule de charge montée directement sur une poulie, notant que ce système a une double fonction :
  • Limitation de la charge soulevée outre la capacité de levage consentie (trois seuils de mise en garde/intervention).
  • Contrôle du poids au niveau de la poupe, de la proue et contrôle du poids total de l’embarcation soulevée grâce à la visualisation sur le display situé à bord de la machine. 
  • Les chariots de halage Boat Lift sont en outre dotés d’un dispositif qui permet une accélération et une décélération progressive de l’engin, évitant ainsi toute oscillation dangereuse de l’embarcation transportée.

Résultats concluants

Grâce au nouveau matériel de levage et de mouvementation, près de huit opérations ont déjà été effectuées avec succès par le Groupement Interprofessionnel spécialisé dans la construction des bateaux en bois et dans des conditions optimales, devrait-il conclure dans une déclaration au journal L’Opinion.

Autres challenges à relever

Bien que le niveau des infrastructures du port soit qualifié de satisfaisant, c’est la maind’oeuvre qualifiée et compétente qui constitue le problème, relève une autre source proche du domaine au port de Tan Tan, ce qui rend souvent difficile toute manoeuvre de recrutement, précise une source du chantier naval du port. Le deuxième défi, non moindre, rencontré par les professionnels des chantiers navals, que ce soit ceux spécialisés dans la construction de bateaux en acier ou en bois, a trait au coût du transport international pour acheminer la matière première, entièrement importée et qui reste relativement chère, indique-ton des mêmes sources. Et de conclure : « La modernisation des bateaux de pêche en acier se confronte à la suspension du programme de subvention du ministère de tutelle, une grande majorité n’a pas encore décidé de franchir le pas vu l’investissement conséquent qu’ils ont déjà fait ».
 



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Septembre 2022 - 16:56 Rabat : La festivalité à l’honneur






🔴 Top News