L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Système de Santé : Au moins 453 médecins étrangers exercent au Maroc (Khalid Ait Taleb)


Rédigé par Malak EL ALAMI Lundi 25 Décembre 2023

Jusqu'à présent, 453 médecins étrangers exercent au Maroc dans le secteur privé, selon les chiffres dévoilés par le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, à la Chambre des Représentants. Détails.




Selon le ministre, qui a répondu aux questions des députés lors de la séance consacrée aux questions orales, près de 453 médecins étrangers exercent dans le secteur privé au Maroc, depuis la modification de la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine. L’amendement de cette loi, a-t-il rappelé, a éliminé plusieurs obstacles qui empêchaient les compétences étrangères de travailler au Maroc. 

Khalid Ait Taleb a reconnu la pénurie de ressources humaines qui menace la durabilité du secteur de la santé, expliquant qu’il s'agit d'un phénomène mondial qui touche tous les États et qu’il est quasi impossible d’y mettre fin à cour terme.

Or, chaque pays, a-t-il poursuivi, essaie d'attirer des médecins autant que possible. Le Maroc suit cette tendance internationale et tente de résoudre ce problème à sa manière et à son rythme, bien que le chemin reste encore long.  

A présent, le nouveau défi selon les propos d’Ait Taleb, est de renforcer l’attractivité du secteur public. Interrogé sur les mesures prises à cet égard, le responsable a expliqué que "les postes budgétaires ouverts par son département dans la médecine générale attirent généralement moins de candidats que le nombre de postes annoncés.

Cela s’explique, en partie, par le fait que la plupart des médecins marocains choisissent de poursuivre leur spécialisation pour améliorer leur niveau social, d'autant plus qu'il existe un manque d'incitation en ce sens.

Actuellement, le besoin en ressources humaines reste très important.  Le système de Santé manque de 32 000 médecins et de 65 000 infirmiers. Par ailleurs, le ministre a souligné l'importance de créer des conditions de travail favorables pour attirer les médecins étrangers, en particulier ceux qui sont intéressés par cette opportunité. À cet égard, il a déclaré que le gouvernement travaillera dans le cadre d'accords de jumelage, avec plusieurs pays pour attirer des cadres étrangers.

Pour rappel, la loi n° 33-21 modifiant et complétant la loi n° 131-13 relative à l’exercice de la médecine prévoit une série de mesures facilitant le recrutement des médecins étrangers. La seule condition pour exercer la profession au Maroc est ainsi l’inscription au registre de l’Ordre national des médecins. Cette mesure leur permet d’avoir une carte d’inscription conformément aux dispositions légales en matière d’entrée et de séjour au Maroc. L'article 32 de ladite loi dispose que «les médecins étrangers souhaitant exercer au Maroc sont soumis aux mêmes conditions que leurs homologues marocains, au sujet des diplômes et certificats autorisant l’exercice de la profession, et qu’ils soient détenteurs d'un casier judiciaire vierge au Maroc ou à l’étranger».

 








🔴 Top News