Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Super Coupe d’Afrique : La Renaissance Sportive de Berkane à la quête de son 2ème titre continental face aux Egyptiens d’Al Ahly


Rédigé par la rédaction (avec MAP) le Vendredi 28 Mai 2021



La Renaissance Sportive de Berkane (RSB) aspire à décrocher son 2ème titre continental en affrontant, ce vendredi au Stade Jassim Bin Hamad à Doha, au Qatar, les Egyptiens d’Al Ahly en finale de la Super Coupe d'Afrique.

Devant le public qui viendra assister à cette 3ème édition de la compétition, qui se déroule dans la capitale qatarie, le club marocain cherchera à enrichir son palmarès par un nouveau sacre, après avoir remporté la Coupe de la Confédération Africaine (CAF) pour la première fois en 2020. La RSB avait perdu la finale de cette compétition pour la première fois en 2019 face à l’équipe égyptienne du Zamalek.

La RSB, sous la houlette de son entraîneur Juan Pedro Ben Ali, aspire aussi à se réconcilier avec son public déçu des résultats mitigés réalisés au cours de cette saison, notamment l’élimination de la phase de groupes de la CAF, ratant ainsi l’opportunité de conserver le titre.

L’équipe a également montré des difficultés au niveau de la "Botola" en occupant la 10ème position à 14 points de la tête du classement, et ce, après 6 victoires, 5 nuls et 7 défaites dans 18 matchs disputés.

Malgré cette contre-performance, le club de l'Oriental tend à maintenir la domination des champions de la Confédération sur la Super coupe, en misant sur des joueurs aguerris à l’instar de Mouhcine Iajour, Zakaria Hadraf, Zouhair Laâroubi, Mohammed Aziz, Omar Namsaoui et Bakr El Hilali, en plus de ceux ayant remporté la Coupe d’Afrique des joueurs locaux avec la sélection nationale comme Larbi Naji et Abdelkrim Baâdi.

Au cours des sept rencontres avec des équipes égyptiennes, la RSB, qui signe la 10ème participation des clubs marocains à la Super coupe, a enregistré 7 victoires, 2 nuls et une seule défaite.

Dans des déclarations à la presse avant la rencontre, Pedro Ben Ali s’est montré confiant quant à la capacité de ses joueurs de remporter la Super Coupe africaine face à Al Ahly, soulignant que "le club égyptien est certes expérimenté, mais remporter la Super Coupe reste possible".

"La rencontre ne sera pas facile et le score final dépendra de quelques petits détails, comme la préparation physique et mentale", a-t-il dit.

Par ailleurs, Al Ahly tentera de maintenir sa domination sur cette compétition avec un 7ème titre après ceux de 2002, 2006, 2007, 2009, 2013 et 2014 et deux défaites en finales en 1994 et 2015.

Al Ahly compte, de son côté, sur ses stars comme le gardien international Mohamed El-Shennawi, aux côtés de Mohamed Magdy "Afsha", qui a marqué le but décisif en finale de la Ligue des champions de la CAF, en plus du Malien Alio Dieng, de Hussein El-Shahat, du défenseur marocain Badr Banoune et du Tunisien Ali Maâloul.

L’équipe égyptienne entamera cette rencontre confiante après avoir battu les Sud-Africains de Mamelodi Sundowns en Ligue des champions d’Afrique.

L’entraîneur Sud-Africain d’Al Ahly, Pitso Mosimane, espère pour sa part décrocher son 3ème titre avec l’équipe après celui de la Ligue des champions et la Coupe d’Egypte.

Le coach, qui a reconnu que le match sera difficile, a fait part de son optimisme sur son compte Twitter, tout en soulignant la capacité de ses joueurs à relever le défi.

A cet égard, il a affirmé que malgré les matches disputés par Al Ahly, notamment ceux du championnat égyptien et dans le cadre de la Ligue des champions de la CAF, "toutes les conditions sont favorables" pour remporter un nouveau titre.

Al Ahly disputera la Super Coupe d'Afrique après avoir battu son rival le Zamalek sur le score de 2 buts à 1 en finale de la Ligue des champions, tandis que la RSB a remporté la Coupe de la CAF après avoir pris le meilleur sur l’équipe égyptienne des Pyramides.

Cette rencontre connaîtra la présence du public aux tribunes du stade Jassim Bin Hamad qui sera rempli à hauteur de 30%, contrairement au huis clos annoncé auparavant.
 

  


Dans la même rubrique :
< >