L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Stress hydrique : Nizar Baraka réagit au dernier rapport de la Cour des Comptes


Rédigé par M.ELALAMI Mardi 6 Février 2024

Moins d'une semaine après la publication du rapport annuel de la Cour des comptes pour 2022-2023 qui pointe un certain nombre de contraintes qui plombent la conduite du Plan national de l'eau, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, s’est prêté à l’exercice oral à la Chambre des représentants, pour apporter quelques précisions sur le sujet.



Stress hydrique : Nizar Baraka réagit au dernier rapport de la Cour des Comptes
Dans son rapport, la Cour des Comptes avait indiqué que « la sévère crise de pénurie d'eau qui frappe actuellement le Maroc n'est pas uniquement le résultat des années de sécheresse, mais également d'une série de retards et d'obstacles entravant la mise en œuvre du Plan national de l'eau ». Ces retards auraient, selon l'Institution, auraient notamment affecté la construction de grands barrages, l'interconnexion des bassins hydrauliques, et l'amélioration des réseaux de distribution d'eau potable.

​A ce titre, Nizar Baraka, a déclaré lors d'une séance plénière à la Chambre des Représentants consacrée à la discussion du rapport de la Cour des comptes, que la feuille de route mise en place par son département, vise en effet, à combler les lacunes des années passées, tout en affirmant l'engagement de la tutelle à accélérer les projets structurels essentiels à la gestion des ressources en eau, conventionnelles et non conventionnelles.

Le ministre, qui s'est félicité de l'initiative de la Cour des Comptes, a affirmé que « les dix-huit barrages en cours de construction permettront de porter la capacité de stockage des ressources en eau à plus de 27 milliards de mètres cubes ».

Le responsable s'est également réjoui des progrès réalisés dans le projet d'interconnexion entre les bassins de Sebou et Bouregreg, lequel a permis un bon approvisionnement en eau potable aux populations de Rabat, Temara, Casablanca, Mohammedia et Skhirat. Baraka a souligné ainsi qu'entre le 28 août 2023 et le 5 février 2024, près de 157 millions de mètres cubes d'eau ont été acheminés via l'autoroute de l'eau reliant l'Oued Sebou au barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah.

Quant aux projets futurs, « le ministère concentre ses efforts sur l'achèvement des étapes restantes de l'acheminement de l'eau entre les barrages mentionnés, ainsi que l'approvisionnement du barrage Al Massira », a souligné le ministre istiqlalien notant que « les travaux de la nouvelle interconnexion débuteront dès 2024, ce qui permettra d’acheminer entre 800 millions et un milliard de mètres cube d'eau ».

Ces initiatives s'inscrivent dans la mise en œuvre du programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Irrigation 2020-2027, dont le budget a été porté à 143 milliards de Dirhams.








🔴 Top News