L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Statut d'Israël à l'UA : Nasser Bourita fustige l'hypocrisie de l'Afrique du Sud


Rédigé par Anass Machloukh le Dimanche 6 Février 2022

En plein débat sur le statut d'observateur de l'Etat d'Israël à l'Union africaine, le Chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, a exprimé la position du Maroc, tout en fustigeant les contradictions des pays qui alimentent la polémique. Détails.



Le 35ème sommet de l'Union africaine s'est transformé en une lutte entre quelques pays au sujet du statut d'observateur d'Israël. Après des discussions intenses, l'instance panafricaine a fini par suspendre le débat sur l'accréditation accordée à Israël. Sur ce point, le Maroc reste serein. Lors de son interview qu'il a accordée à France24 et RFI, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s'est prononcé sur cette polémique, alimentée par plusieurs pays, dont l'Algérie qui tente d'enlever le statut d'observateur à l'Etat hébreu.

Interrogé sur la position officielle du Maroc sur ce point, le Chef de la diplomatie marocaine s'est déclaré favorable à la mise en œuvre des textes de l'Union africaine, fustigeant l'attitude des pays qui tentent d'imposer leur position au reste des Etats de l'Union africaine. " Il faut comprendre que l'Union africaine a changé et qu'il n'est plus une chasse gardée", a-t-il indiqué, en faisant allusion aux pays qui contestent la présence de l'Etat hébreu au sein de l'UA. 

Parmi ces pays, se trouve l'Afrique du Sud, dont Nasser Bourita a critiqué la contradiction. Interrogé sur ce point, le Chef de la diplomatie marocaine a relevé les contradictions de Pretoria, rappelant que 44 pays africains entretiennent des relations diplomatiques avec Israël. "Il y a une semaine, l'Afrique du Sud  a reçu l'ambassadeur israélien... (), comment peut-on accepter une réalité chez soi et venir imposer le contraire à l'Union africaine ? ", s'est-il demandé, expliquant que cette attitude signifie que l'on perçoit l'UA comme une chasse gardée. " Ce n'est plus le cas", a-t-il martelé.

Interrogé sur la position du Maroc sur le conflit du Proche-Orient, M. Bourita a réitéré l'attachement du Royaume à la cause palestinienne et à la solution de deux Etats. " le rétablissement des relations diplomatiques avec Israël ne signifie nullement que la position du Maroc sur la question a changé", a-t-il précisé, réfutant ainsi les fausses interprétations du rapprochement entre Rabat et Tel-Aviv.


 









🔴 Top News