Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Sites pirates : Google gagne sa guerre contre le piratage


Rédigé par A. C. le Mardi 5 Janvier 2021

Grâce à une modification des algorithmes de Google, les sites de téléchargement et de streaming illégaux sont en perte de trafic.



Sites pirates : Google gagne sa guerre contre le piratage
Les sites pirates sont en perte de vitesse. En 2020, le trafic des sites de téléchargement et de streaming illégal s’est complètement effondré. Plusieurs mises à jour des algorithmes de Google sont à l’origine de cette baisse. 

Pour dénicher des films ou des séries en téléchargement illégal ou en streaming, de nombreux internautes passent par des moteurs de recherche, dont le célèbre et incontournable Google. 

Pour empêcher les internautes de consulter ces sites pirates, les ayants droit, demandent régulièrement à Google de ne plus les référencer.  

Au fil des années, les sites proposant illégalement des contenus sont ainsi de moins en moins visibles sur le moteur de recherche de Google, souligne le site PhonAndroid.

Pour éviter de référencer des sites pirates, Google procède ainsi à des modifications de ses algorithmes. En 2020, le coup porté aux sites pirates a été particulièrement fort, grâce à deux changements d’algorithmes, survenus le 13 janvier 2020, puis le 4 mai de la même année. La première mise à jour a profondément transformé la façon dont tous les sites sont référencés, amorçant une perte de vitesse pour les plateformes illégales, comme l’explique toujours le site PhonAndroid. Mais c’est la deuxième mise à jour du printemps qui a sérieusement porté atteinte à ces sites, ajoute la même source.

Baisse de trafic de 20% en un seul mois
En effet, pendant le seul mois de mai 2020, l’entreprise de recherche et de lutte contre le piratage MUSO a montré que le trafic provenant des moteurs de recherche à destination des sites pirates avait baissé de 20%. La firme a poussé la comparaison entre les mois de décembre 2019 et 2020, et le constat est sans appel : les sites de partage illégaux recensés par MUSO étaient consultés par 350 millions de personnes il y a encore un an, contre moins de 250 millions le mois dernier, et ce, malgré l’épidémie de Covid-19, qui a pu encourager de nombreux internautes à augmenter leur consommation de contenus multimédias.

Qu’est-ce que le piratage informatique ou un contenu piraté ?
On qualifie de « contenu piraté » tout contenu qui est placé sur votre site sans votre autorisation, en raison de failles dans la sécurité de votre site Web. Pour protéger les internautes et garantir l’intégrité de ses résultats de recherche, Google s’efforce d’exclure le contenu piraté de ces résultats. « Un contenu piraté entraîne l’affichage de résultats de recherche de mauvaise qualité pour nos internautes et peut même entraîner l’installation de contenu malveillant sur leur ordinateur. Nous vous recommandons de veiller à la sécurité de votre site et de supprimer tout contenu piraté lorsque vous en trouvez », explique l’entreprise.

  


Dans la même rubrique :
< >