Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Signature de la charte de la majorité par les leaders de l’Istiqlal, du RNI et du PAM


Rédigé par Hiba Chaker le Dimanche 5 Décembre 2021

Près de 100 jours après la formation du gouvernement, les trois partis de la coalition signeront, ce lundi, la charte de la majorité. Un document qui déterminera les règles du jeu pour les 5 prochaines années.



Signature de la charte de la majorité par les leaders de l’Istiqlal, du RNI et du PAM
Les leaders de la coalition gouvernementale, Aziz Akhannouch, Nizar Baraka et Abdellatif Ouahbi, ont décidé de se réunir, lundi 6 décembre, pour conclure le pacte de la majorité, un acte par lequel ils engagent communément les trois partis, RNI, Istiqlal et PAM, à consolider «une alliance gouvernementale de confiance, de respect mutuel et d’actions collectives harmonieuses». Cette cérémonie de signature tripartite était prévue depuis la formation du nouveau gouvernement né des élections législatives du 8 septembre 2021.

Une vision harmonieuse

Alors que l’ancienne législature a été marquée par une série de querelles partisanes qui avaient miné l’action de l’Exécutif au point que les partis s’opposaient à des réformes présentées par leur propre gouvernement, à l’image de la loi sur le cannabis et la réforme électorale auxquelles le PJD s’est opposé, contre ses propres alliés de la majorité (RNI, MP, USFP et UC), le nouveau gouvernement signera ce lundi la charte de la majorité qui vise à établir un code de bonne conduite entre les trois partis qui veulent rompre avec les pratiques et l’image qu’a données l’ancien gouvernement de l’action politique. Se prononçant à l’occasion de la session ordinaire du Conseil national de l’Istiqlal, Nizar Baraka est revenu sur les vertus de l’alternance politique qu’a connue le pays après les élections du 8 septembre. Selon lui, le gouvernement est dans le droit chemin dans la mesure où la majorité demeure solide et harmonieuse. Avec trois partis seulement, la coalition gouvernementale est très enracinée localement, ce qui va permettre au gouvernement de travailler en harmonie avec les Conseils régionaux.
Ceci donnera plus d’efficacité aux politiques publiques. L’harmonie de la majorité dont parle Nizar Baraka s’est manifestée, selon lui, dans la préparation et l’adoption en si peu de temps du Projet de Loi des Finances 2022 (un mois seulement). Pour sa part, Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, a indiqué que les nouveaux alliés partagent la même vision et les mêmes priorités sur les plans social et économique. Cette convergence programmatique va se refléter également au niveau de la charte de la majorité. D’ailleurs, le S.G de l’Istiqlal avait également annoncé que « nous avons besoin de cette convergence créative, mobilisatrice de notre intelligence collective qui découle de nos engagements réalistes et de notre volonté commune pour la réforme, prenant en compte l’augmentation des attentes populaires légitimes et pressantes pour un avenir meilleur. Le tout en tenant compte des difficultés conjoncturelles et de la réduction des marges de manœuvre ».

Il est à noter que le document tant attendu devrait être publié après la signature.