Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Shanghai Ranking Universities : Aucune trace marocaine dans le Top 1000


Rédigé par A.E le Dimanche 15 Août 2021

Etabli le 15 août de chaque année, le "Classement académique des universités mondiales", plus connu sous le nom de "classement de Shanghai", est révélé. Les établissements marocains sont, comme à l’accoutumée, absents de la listes des 1000 meilleures universités.



Shanghai Ranking Universities : Aucune trace marocaine dans le Top 1000
Pas de surprise, les universités américaines gardent leur suprématie sur le classement de Shanghai : sur les 20 premières universités qui figurent au classement, 16 sont américaines, parmi lesquelles celle d’Harvard (en tête de la liste) et de Stanford (2e place).
La 1re université européenne du classement est, comme l’année dernière, l’université de Cambridge, au Royaume Uni, qui se situe à la troisième place du palmarès, devant le MIT, l’institut de technologie du Massachusetts, aux États-Unis et l’université de Californie Berkeley.

Pour le continent africain, l’Egypte s'est distinguée en classant 6 de ses universités dans le Top 1000, dont l’Université du Caire, entre la 400e et la 1000e place. L’Ethiopie est également présente dans la liste (Université d’Addis Abbebba, top 800), le Nigéria (Université d’Ibadan, top 1 000) et la Tunisie (Université de Tunis Al Manara, top 1 000).

L’honneur marocain est sauvé sur un classement annexe dédié à l’enseignement de la physique (8 classements par discipline sont réalisés au côté du classement principal). Quatre universités marocaines figurent au palmarès: l’Université Mohammed 1er d’Oujda (Top 300), et les Universités Mohammed V de Rabat, Hassan II de Casablanca et Cadi Ayyad de Marrakech, toutes trois classées au-delà de la 400e place de ce classement.
 
Prix Nobel et chercheurs cités

ShanghaiRanking publie sa liste ARWU chaque année depuis 2003, les établissements sont classés selon un indice unique calculé à partir de six critères quantitatifs, notamment le nombre de publications dans les deux revues scientifiques Nature et Science, le nombre de chercheurs parmi ceux qui sont les plus cités, le nombre de prix Nobel scientifiques et de médailles Fields attribués aux anciens élèves et aux personnels de l'université, et un critère de productivité rapporté à la taille du corps enseignant si elle est connue.

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc