Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Salé / Etat d’urgence : Des restaurants de poisson ferment leurs portes


Rédigé par Kawtar CHAAT le Mardi 11 Janvier 2022

Face à la reprise de l’épidémie et le relâchement observé à la ville de Salé, les autorités locales commencent à serrer la vis avec un durcissement des mesures anti-Covid-19.



Salé / Etat d’urgence : Des restaurants de poisson ferment leurs portes
« Pass sanitaire s’il vous plaît ! » Les habitants de Salé se sont vu contrôler à l’heure du repas ou en buvant leur petit café à Sidi Moussa. Tolérance zéro, désormais les sanctions tombent pour les contrevenants, clients ou professionnels. Ce weekend, une vaste opération s’est déroulée à Salé.

Ainsi, les autorités de la ville de Salé ont décidé de fermer les très courus restaurants de poisson de Sidi Moussa. Cette décision aurait été prise en raison du non-respect des mesures sanitaires préventives liées au Covid-19 et de l’affluence que connaissent les lieux, notamment pendant les vacances et les week-ends. De nombreux clients qui fréquentent ces restaurants de poisson ont été surpris par cette fermeture.

Alors que la situation épidémique et sanitaire liée au Covid-19 au Maroc se dégrade, l’heure n’est plus à la prévention seulement mais à la sanction pour ceux qui ne respecteraient pas les mesures sanitaires en vigueur pour lutter contre le Covid-19. Face au relâchement observé dans le respect desdites mesures sanitaires, les autorités locales ont été obligées de renforcer les restrictions.

Des dizaines de policiers de la sûreté nationale ont été amené à vérifier l’application des règles aux professionnels, notamment les patrons qui sont censés vérifier les pass sanitaires de tous ceux qui fréquentent leurs restaurants, mais aussi aux clients. Et la note s’avère salée pour les contrevenants, preuve en est la fermeture de plusieurs restaurants.

Pourtant, les autorités locales, à plusieurs reprises, ont mis en garde les propriétaires de respecter les mesures et de tenir compte des risques d’épidémies, mais en vain. L’afflux soudain de clients, à midi notamment, dans les restaurants est d’autant plus marqué au niveau des restaurants de poisson de Sidi Moussa qui affichent des prix qui défient toute concurrence.

Ces décisions ont été prises sur la base des dispositions juridiques relatives à la gestion de l’état d’urgence sanitaire, et dans le cadre du renforcement des mesures préventives nécessaires pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19.

A l’heure actuelle, le danger de propagation de la pandémie augmente, notamment dans la région de Rabat-Salé-Kénitra et Casa-Settat. Le Maroc, selon le ministère de la Santé connaît une accélération très rapide des contaminations depuis trois semaines.

« Le niveau de transmission du SARS-CoV-2 est élevé à l’échelon national, très élevé à la région de Casa-Settat, élevé aux régions Rabat-Salé-Kénitra », a averti le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique, Mouad Mrabet.


Kawtar CHAAT


La région de Rabat-Salé-Kénitra face à une 3ème vague « très rapide »

La 3ème vague de la pandémie du Coronavirus au Maroc est «très rapide» avec un temps de doublement de 4 jours, a indiqué le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique, Mouad Mrabet, mettant en garde contre un niveau de transmission élevé, principalement aux régions Casa- Settat et Rabat-Salé-Kénitra ainsi qu’à Marrakech-Safi.

Le Maroc est passé au niveau rouge lors de la 4ème semaine de la 3ème vague, a précisé Mouad Mrabet, notant que les nouvelles contaminations continuent d’augmenter très rapidement pour la quatrième semaine consécutive, avec un dernier Weekly Change record s’élevant à 231.3%, jamais enregistré depuis le début de la transmission communautaire du virus au Maroc.