Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Sahara marocain : Daech s’en prend au “Polisario” et au…Royaume


Rédigé par La rédaction le Dimanche 6 Décembre 2020

Après l’épisode de libération d’El Guerguerat par les Forces Armées Royales, un nouvel acteur est entré en scène. Le groupe terroriste Daech s’en est pris ouvertement au Polisario et au Maroc, les accusant d’apostasie. Une accusation pour le moins délirante et fallacieuse, en tous cas à l’égard du Royaume qui défend une cause sacrée.



Sahara marocain : Daech s’en prend au “Polisario” et au…Royaume
Dans une lettre publiée jeudi dans son bulletin Al Nabae sous la forme d'un «éditorial», le groupe terroriste dit « Etat Islamique » a reproché au Polisario de se prévaloir de la religion musulmane pour inciter ses partisans à « la guerre sainte » contre le Maroc.

C’est du moins ce que rapporte le site d’information « elespagnol  », qui indique que Daech accuse également le Maroc d’apostasie « à cause de l’usage de prétextes religieux pour lutter contre les éléments du Polisario », en référence à l’intervention militaire ayant libéré le poste frontalier d’El Guerguerat. Une accusation invraisemblable émanant de l’organisation terroriste qui a fait des ravages aussi bien au Moyen Orient que dans la région du Sahel.

Selon « elespagnol », le groupe djihadiste semble se référer aux sermons prononcés lors des prières des vendredis 13 et 20 novembre dans les mosquées des camps de « réfugiés » sahraouis. Des prédicateurs sahraouis ont cherché des justifications religieuses pour bénir la lutte armée contre le Maroc et « ont utilisé des arguments islamiques pour encourager les jeunes à participer aux combats », ajoute la même source. Il en est de même pour le Maroc, accusé d’apostasie à cause d’anciennes déclarations de l’ex Imam Mohammed El Fizazi sur les réseaux sociaux où il affirmait que « mourir dans ce combat est semblable au martyre », relate « elespagnol ».

Ainsi, le groupe terroriste vise à jeter la disgrâce sur le Maroc et le Polisario, les plaçant ainsi dans le camp des mécréants. Une accusation pour le moins délirante et fallacieuse, en tous cas à l’égard du Maroc qui défend une cause sacrée.