Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Sahara : Staffan de Mistura de retour au Maghreb pour une nouvelle tournée régionale


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 20 Avril 2022

À l’issue de la réunion du Conseil de sécurité sur le Sahara, l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, a annoncé une nouvelle tournée régionale. L’émissaire onusien veut relancer les négociations le plus tôt possible. Détails.



Tenue à huis clos, la réunion des membres du Conseil de Sécurité sur le Sahara s’est achevée sans qu’aucune communication officielle ne soit publiée à l’issue de ses travaux. Pourtant, l’AFP a pu interroger l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Staffan de Mistura qui a annoncé une information importante. L’émissaire onusien compte faire une nouvelle tournée régionale après celle de janvier dernier.

Staffan de Mistura a déclaré à l’agence française qu’il se rendra « bientôt » dans la région, sans pour autant, donner ni une date exacte ni une idée sur son agenda. « Cela va être – j’espère – bientôt. », a-t-il confié, tout en se félicitant du soutien dont il jouit de la part des membres du Conseil de Sécurité qui, selon lui, ont soutenu sa démarche et ses efforts. 
 
Selon la dépêche de l’AFP, les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé lors de la session, qui est semestrielle, les « mêmes positions» sur le conflit exprimées lors de la dernière réunion du mois d’octobre.

Rappelons que l’émissaire de l’ONU, nommé en novembre, avait effectué en janvier sa première tournée dans la région, qui l’a conduit à Rabat au Maroc, en Mauritanie et en Algérie pour y rencontrer le polisario. Ce dernier a présenté les conclusions de son rapport aux membres du Conseil de Sécurité qui ont auditionné également le Chef de la MINURSO, Alexander Ivanko. 
 
Cette réunion intervient au moment où le Maroc ne cesse d’accumuler les victoires diplomatiques. Le Royaume a pu, en l’espace d’une année, gagner le soutien de l’Espagne et l’Allemagne au plan d’autonomie proposé en 2007 pour résoudre le conflit qui dure depuis 1975… Tandis que l’Algérie et ses créatures du Polisario ne cessent de persévérer dans la voie du pourrissement rejetant toute participation aux tables rondes et reniant pour le régime algérien son statut de partie prenante à ce conflit artificiel monté de toutes pièces pour contrarier le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.