L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

SIEL-2023 : la tutelle dresse un bilan positif


Rédigé par l'Opinion Vendredi 9 Juin 2023

La 28è édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL-2023) à Rabat a accueilli près de 127.000 visiteurs en une semaine (2-8 juin), a indiqué vendredi le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication.



Durant cette période, le Salon, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a attiré 126.893 visiteurs, a précisé le ministère, faisant savoir que le nombre de visiteurs comptabilisés lors de la seule journée de jeudi a atteint 32.578. Organisé par le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication en partenariat avec la Wilaya de la région de Rabat-Salé-Kénitra et le Conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra, le SIEL-2023, qui se poursuit jusqu'au 11 juin, est marqué par la participation de plus de 700 exposants ainsi que des centaines d'écrivains, intellectuels et poètes marocains et étrangers.

Il est à noter que l'édition de cette année a été marquée par plusieurs panels qui traitent les sujets culturels sur tous les plans, dont la médiation culturelle. Dans panélistes, qui animaient jeudi une table ronde sur "Médiation culturelle, enjeux et pratiques" dans le cadre de la 28ème édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL), ont insisté sur l’importance de la médiation culturelle, en tant que pratique multidisciplinaire, dans le renforcement de l’accès à la société du savoir et la réduction des “inégalités culturelles”.

Mohamed Amine Benyoub, professeur d’animation culturelle à l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle (ISADAC) de Rabat, s’est arrêté sur la définition de la “médiation culturelle”, expliquant qu’il s’agit d’un mot-valise qui englobe plusieurs concepts tels que l’action culturelle, le développement culturel ou encore la démocratie culturelle. Cette pratique, qui transcende toutes les expressions artistiques et créatives (édition, théâtre, musique, photographie…), fait intervenir des acteurs de divers horizons, notamment l’Etat, les collectivités locales, les établissements spécialisés de formation et l’école, a-t-il indiqué, estimant que le développement de la médiation culturelle reste tributaire de la mise en place d’une industrie culturelle en bonne et due forme.








🔴 Top News