L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





International

Royaume-Uni : Campagne contre la criminalisation du boycott d’Israël


Rédigé par L'Opinion le Jeudi 30 Juin 2022

L'organisation « Friends of Al-Aqsa » en Grande-Bretagne (FOA) et d'autres institutions soutenant la cause palestinienne mènent une campagne pour demander au Premier ministre britannique Boris Johnson, à son gouvernement et au Parlement de ne pas criminaliser les campagnes de boycott de l'occupation israélienne.



L'organisation a confirmé dans un communiqué remettre jeudi matin au bureau du Premier ministre un message dans lequel FOA rejette fondamentalement les efforts du gouvernement et de la Chambre des communes britannique pour criminaliser les campagnes de boycott, dont la principale est « BDS » mondial qui appelle au boycott de l'occupation israélienne et de ses biens et produits.
 
L'organisation a appelé les citoyens britanniques à signer une pétition, qui sera incluse dans la lettre, afin d'exhorter le gouvernement et le Parlement à cesser de chercher à interdire les campagnes de boycott.
 
La pétition indique que ce qui se passe est "une menace pour le droit des organismes publics à exercer des boycotts, et une étape inquiétante vers la criminalisation des boycotts pour les individus également".
 
Elle a souligné que "le droit des organismes publics de boycott doit être soutenu, tout en appelant à sanctionner quiconque transgresse les droits de l'Homme et ne respecte pas le droit international".
 
FOA insiste dans sa demande pour que le gouvernement britannique abroge la loi dite  Anti-Boycott Act.
 
Il convient de noter que la tendance britannique à criminaliser le mouvement de boycott a commencé depuis que Johnson est devenu Premier ministre.
 
Le programme du Parti conservateur, défendu lors des dernières élections générales au Royaume-Uni, où Johnson a remporté la majorité à l'époque, comprenait un engagement « à empêcher les organismes publics d'imposer des campagnes directes ou indirectes de boycott ou à imposer des sanctions contre des pays étrangers.
 
Bataille contre le mouvement BDS

 
Le militant britannique au sein du mouvement mondial de boycott, BDS,  Kamel Hawash, avait précédemment expliqué que le discours sur la tendance du gouvernement conservateur à faire passer une loi criminalisant l'appel au boycott d'Israël intervient dans le contexte d'une bataille avec le mouvement de boycott.
 
Hawash a ajouté « que la tendance à promulguer une loi qui empêche les campagnes de boycott n'est pas la première loi que le gouvernement conservateur a modifiée pour protéger Israël.
 
Le mouvement de boycott a commencé en juillet 2005 et est actif en Grande-Bretagne, comme dans d'autres pays européens, où ils organisent diverses activités pour persuader les gens de ne pas acheter de biens des colonies, et boycotter Israël dans les domaines "académique, culturel, économique, politique et diplomatique".
 
Le mouvement de boycott, selon son site Internet, est "un mouvement d'origine palestinienne de portée mondiale qui cherche à résister à l'occupation, au colonialisme et à l'apartheid israélien, afin de parvenir à la liberté, à la justice et à l'égalité en Palestine, menant au droit pour tout le peuple palestinien à son Etat".



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Août 2022 - 13:12 Sécheresse : L’Europe de mal en pis







🔴 Top News










 
Other