Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Reportage contre OCP : le géant des Phosphates dénonce et entend rétablir les faits


Rédigé par Siham Mdiji le Jeudi 23 Septembre 2021

Suite à la diffusion d'un reportage intitulé « Vert de rage : Engrais maudits » de la société de production « Première Ligne Télévision » imputant à OCP, ainsi qu’à la filière des engrais dans son ensemble, la responsabilité de faits de pollution et de « contamination » à Safi, le géant marocain des phosphates affirme que celui-ci contient de multiples contre-vérités scientifiques. Détails.



Reportage contre OCP : le géant des Phosphates dénonce et entend rétablir les faits
France 5 a diffusé ce dimanche, 19 septembre 2021, un documentaire baptisé « Vert de rage : Engrais maudits » contenant des éléments qui ont suscité une grande polémique en France et au Maroc. Le reportage en question avance que les déchets des usines de fertilisants d'OCP située dans la ville de Safi sont toxiques et qu'ils ont des effets graves sur la santé des habitants de la réfion, notant, entre autres, que ceux-ci noircissent les dents des enfants et des bêtes de la ville. 

En réaction à ces allegations, le groupe OCP indique que les journalistes ayant réalisé le reportage ont eu recours à des méthodes et des arguments biaisés, déplorant ainsi le parti pris contre les engrais phosphatés, la succession de raccourcis hasardeux et les multiples contre-vérités scientifiques.

Sur le cadmium en particulier, objet principal du documentaire, le journaliste safiote, ayant contribué de bonne foi à la contribution de ce reportage, a éludé des évidences scientifiques ainsi que des résultats de sa propre enquête infirmant la thèse qu’il défend. De surcroît, le consensus scientifique actuel ne suggère pas de corrélation entre l'utilisation des engrais phosphatés et l’exposition alimentaire au cadmium, et établit que les principaux facteurs d’exposition ne sont pas liés aux engrais. En tout état de cause, OCP affirme qu'il répond rigoureusement aux réglementations internationales les plus exigeantes en la matière.

Par ailleurs et contrairement à ce que prétend le documentaire, le groupe précise qu'il a répondu avec diligence et précision à toutes les questions adressées par le journaliste, et a proposé de lui adresser tout élément complémentaire utile à la parfaite information du public.

OCP tient à rappeler qu’il accorde une place prépondérante au développement durable et travaille sans relâche à minimiser l’empreinte environnementale de son activité, comme en témoignent sa performance environnementale, son engagement constant auprès des communautés locales, et les notations ESG récemment obtenues.

Devant le caractère infondé des allégations formulées à son encontre, le groupe OCP a adressé un courrier au Comité d’Éthique de France Télévisions contestant point par point les allégations et les manquements du reportage.

  


Dans la même rubrique :
< >