L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



Actu Maroc

Réouverture des services douaniers de Melilia: Le sénat espagnol exige une date précise


Rédigé par Mina Elkhodari Samedi 11 Mars 2023

Le sénat espagnol vient de réagir sur le retard qui marque la réouverture de la douane de Melilla, exigeant au gouvernement de Pedro Sanchez d’annoncer une date précise à ce propos.



Réouverture des services douaniers de Melilia:  Le sénat espagnol exige une date précise
La réouverture de la douane de Melilla, promise par le gouvernement espagnol, tarde jusqu'aujourd'hui à se concrétiser et pour l'instant aucune date n'a été annoncée officiellement. Un retard qui vient de faire réagir le sénat espagnol, composé majoritairement des partis de droite, qui appelle le gouvernement de Pedro Sanchez de publier un calendrier précis quant à la réouverture du bureau de la douane de la ville occupée fermée depuis août 2018.

Ainsi, les sénateurs ont approuvé une proposition dans ce sens, présentée par le groupe populaire par 132 voix pour, 113 contre et 12 abstentions. Celle-ci réclame une « réouverture immédiate du bureau des douanes commerciales».

Pour rappel, dans la foulée de la réconciliation entre Rabat et Madrid, le ministre des Affaires étrangères José Manuel Albares avait rassuré, lors d’une réunion de l’Alliance des civilisations de l’ONU à Fès, sur la reprise des services douaniers des enclaves de Sebta et Melilla à partir de janvier 2023.

La déclaration conjointe du 7 avril dernier, suite aux entretiens à Rabat entre le roi Mohammed VI et Pedro Sanchez, avait également mis l’accent sur « la pleine normalisation de la circulation des personnes et des marchandises », annonçant que « les services douaniers seront rétablis de façon ordonnée, y compris des dispositifs appropriés de contrôle douanier et des personnes au niveau terrestre et maritime ».

Il est à noter que les douanes de Sebta et Melilla ont vu deux essais de passage de marchandises. Cependant, compte tenu de la pression de l’opposition, le ministère espagnol des Affaires étrangères s’attache à la mise en place d’une « feuille de route » maroco-espagnole « qui prévoit une normalisation complète, progressive et graduelle, à laquelle les deux pays se sont engagés pour favoriser les échanges commerciaux et à faire face au commerce atypique qui était enregistré à ces postes-frontières ».



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News