L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Relations nippo-marocaines : Le Maroc, un partenaire de choix pour le Japon


le Jeudi 11 Novembre 2021

Industrie, commerce, investissements, éducation... l’ambassadeur du Japon au Maroc, Shinozuka Takashi, nous livre le bilan de la coopération nippo-marocaine.



Relations nippo-marocaines : Le Maroc, un partenaire de choix pour le Japon
Le Maroc est un partenaire fiable pour le Japon, « il est d’ailleurs la deuxième destination des investissements japonais en Afrique », a souligné l’ambassadeur du Japon à Rabat, M. Shinozuka Takashi, mardi, dans le cadre des tables rondes de l’Institut des Sciences politiques, juridiques et sociales (ISPJS) de l’Université Mundiapolis. Cette table ronde de l’ISPJS qui portait sur la thématique des relations nippo-marocaines représentait un pont de communication entre des universitaires, des étudiants et l’ambassadeur du Japon au Royaume du Maroc.

 Une forte coopération économique

Le diplomate japonais a d’abord mis en lumière les bonnes relations existant entre la famille royale et la famille impériale, et a pris l’exemple de la visite d’État au Japon, effectuée par le Souverain marocain en novembre 2005. En outre, « le Maroc et le Japon ont développé et entretenu des rapports substantiels dans divers domaines tels que le commerce, l’éducation, la culture… », affirma-t-il. « Le développement des relations entre le Maroc et le Japon est toujours nourri par une volonté politique certaine de renforcer les relations bilatérales », ajoute l’ambassadeur. En effet, la coopération économique occupe une place de choix dans ces relations. Concernant les échanges commerciaux, un peu plus de 50% des exportations marocaines vers le Japon sont représentés par les produits de la mer. « Si vous êtes au Japon, vous avez une chance sur deux que le poulpe qui est sur votre table soit marocain ». D’ailleurs, plus de 20% des phosphates importés par le Japon sont marocains. On note, par ailleurs, une percée du textile d’habillement, tandis que le Japon exporte principalement des véhicules à moteurs. Par ailleurs, en revenant sur le discours royal à l’occasion du 46ème anniversaire de la Marche Verte, l’ambassadeur a déclaré que les préoccupations politiques et sécuritaires du Japon à l’égard de son environnement et ses acteurs se croisent avec celles du Maroc, annonçant que « Le Maroc est perçu comme un allié stratégique, de par sa position géostratégique à la croisée de l’Europe, du Moyen-Orient, de l’Afrique de l’Ouest et de l’Amérique ».

Des perspectives prometteuses

 Pour sa part, le Doyen de l’Institut des Sciences politiques, juridiques et sociales, Dr Ali Lahrichi, a salué « le partenariat solide qui unit le Maroc au Japon et la grande volonté de coopérer » tout en soulignant « l’Histoire similaire et séculaire des deux pays ainsi que la ressemblance au niveau du système politique et des valeurs comme le respect et la perfection ». Lahrichi a déclaré également que «La taille du partenariat entre les deux pays s’est nettement accrue, et nous le considérons aujourd’hui comme un modèle de partenariat réussi et de relations gagnant-gagnant». Se prononçant sur l’essor des relations entre les deux pays, le haut diplomate japonais a affirmé que « nous cherchons à renforcer le partenariat stratégique qui rapproche le Maroc et le Japon dans de nombreux domaines, dont l’éducation ». D’ailleurs, « Nous avons devant nous des opportunités prometteuses, notamment avec la formation du nouveau gouvernement et l’adoption d’un nouveau modèle de développement ».



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News










 
Other