Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Real Madrid : Récupération de 200 millions d’euros de perte


Rédigé par Rachid MADANI le Lundi 29 Juin 2020

Assemblée générale en marge de la pandémie



Assemblée générale de Real Madrid
Assemblée générale de Real Madrid
Le Real Madrid, où tout est planifié à long terme, a sauvé le présent. Pour que la même chose se reproduise à l’avenir, le point de départ n’est autre que l’absence de nouvelles signatures des recrues pour la saison prochaine. La décision est ferme pour tenter d’amortir le coup qui pourrait entraîner l’absence de quelque 200 millions d’euros de revenus jusqu’à ce que le football retrouve la normalité des stades pleins et leur exploitation.

Réduction des salaires

Les dirigeants du club blanc ont réussi à faire correspondre les chiffres et en raison de la bonne santé économique qu’ils avaient, la réduction de certains contrats fournisseurs et, surtout, la réduction du salaire de dix pour cent des joueurs et des cadres de l’entité, la conjoncture économique de la saison en cours sera équilibrée, sauvant un moment délicat, même si le pire reste à venir.

Des mesures, toutes, qui ont permis de clôturer le bilan sans pertes ni gains et, surtout, sans aucune baisse des salaires de la grande majorité des salariés à l’exception de ceux mentionnés précédemment. L’économie salariale parle de 40 millions d’euros. Le budget de la campagne 2019-2020 est de 822 millions d’euros.

Fin des travaux du stade en janvier 2021

Maintenant, le prochain défi lancé par Florentino Pérez est de minimiser l’impact que le stade peut avoir pendant la pandémie et surtout pendant les nouveaux travaux de réaménagement et de modernisation du Bernabeu jusqu’au mois de janvier. Les plans parlent, comme l’a rapporté le président, de voir trente pour cent de la capacité de spectateurs occupés au Bernabéu au début de la Liga saison 20-21, une solution qui n’aura pas lieu avant octobre.

A partir de janvier, les dirigeants du Real espèrent retrouver le rythme et pensent que le Santiago Bernabéu sera de nouveau la locomotive économique qui est pour le club, sans toutefois oublier les autres aspects tels le marketing et la publicité, arrêtés ces derniers mois sans compétition, un autre secteur des revenus ayant connu la baisse.

Rachid MADANI  

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:32 Bruits de vestiaires