Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Rapatriement : Fin de cauchemar pour les dames de Huelva !


Rédigé par Saad Jafri le Vendredi 17 Juillet 2020

Alors que les frontières entre le Maroc et l’Espagne sont toujours fermées, l’Ambassade du Royaume à Madrid annonce une opération de rapatriement au profit de 7100 travailleuses saisonnières opérant dans les exploitations agricoles de Huelva, à partir de Samedi prochain. Une déclaration qui prête à la confusion.



Rapatriement : Fin de cauchemar pour les dames de Huelva !
L’ambigüité du gouvernement sur le déroulement des opérations de rapatriement continuent de susciter la frustration et la confusion dans les esprits des ressortissants marocains bloqués à l’étranger.

Dans un communiqué publié ce jeudi, l’Ambassade du Maroc à Madrid, a annoncé que le royaume s’apprête à rapatrier par voie maritime quelque 7100 travailleuses saisonnières de la Huelva, à partir de Samedi prochain. Or, d’après les communications gouvernementales, les frontières entre le Maroc et l’Espagne sont toujours fermées. En effet, notre voisin ibérique avait décidé de fermer ses portes aux ressortissants marocains, exigeant du royaume le principe d’une réciprocité pour ses citoyens.

Réagissant à cette décision, les autorités marocaines avaient annoncé que les opérations de rapatriementdevraientse faire à partir des points de passage aériens, essentiellement à travers des vols de Royal Air Maroc et d’Air Arabia, ainsi que via les points de passage maritimes à travers la programmation de dessertes de ferrys exclusivement à partir des ports de Sète (en France) et de Gênes (en Italie). Ainsi, la déclaration de l’Ambassade du Maroc pose plusieurs interrogations, notamment en termes d’organisation de ces opérations de rapatriement. Des questions qui jusqu’à maintenant demeurent sans réponses.

Un communiqué limite limite

Le communiqué de l’Ambassade du Maroc ne s’est pas trop attardé sur les détails ! Il a simplement indiqué que cette opération est une initiative menée par l’Ambassade en collaboration avec legouvernement espagnol et la Communauté Autonome d’Andalousie, dans le cadre du programmede migration circulaire entre les deux pays. Au moment où nous mettions sous presse aucune précision ne nous a été communiquée par les départements gouvernementaux concernés, notamment les ministères des Affaires Etrangères et de l’Emploi. Nous avons également essayé de contacter l’Ambassade du Royaume à Madrid, mais sans succès.

L’Agence espagnols EFE a, parcontre, annoncé que cette opération intervient suite à un accord conclu entre les autorités marocaines et espagnoles. L’accord prévoit une campagne de dépistage pour toutes les saisonnières qui sera prise en charge par le gouvernement andalou. Ce dernier se chargera également de la logistique et du transport des saisonnières jusqu’au point de départ, précise l’agence de presse espagnole.

Bien que cette opération ne soit pas encore effective, il faut souligner qu’elle constitue le début de la fin du calvaire des milliers de saisonnières marocaines qui ont perdu leur travail, la campagne des fruits rouges de la province espagnole ayant pris fin. Celles-ci se sont retrouvé bloquées, le Maroc ayant décidé la fermeture des frontières pour endiguer la propagation de la Covid-19.