Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Ramadan : pas de flambée des prix selon l’Intérieur


Rédigé par La rédaction le Mardi 23 Mars 2021

En marge d’une réunion interministérielle, Abdelouafi Laftit s’est voulu rassurant sur l’approvisionnement des marchés durant le mois de ramadan.



Ramadan : pas de flambée des prix selon l’Intérieur
 « L’état actuel et prévu pour les semaines et mois à venir en matière d’approvisionnement du marché national en produits de base et de première nécessité se caractérise par une offre abondante et diversifiée qui répond aux besoins des citoyens à travers tout le Royaume », a rassuré Abdelouafi Laftit, minsitre de l’Intérieur en marge d’une réunion consacrée à l’évaluation et au suivi de l’approvisionnement du marché national et des prix de produits de base.
A l’approche du mois de Ramadan, le second en situation d’état d’urgence, l’Intérieur a voulu rassurer l’opinion publique sur l’état de l’approvisionnement. Le département de Laftit a ainsi souligné que l’offre en termes de produits de base, qu’ils soient locaux ou importés, en particulier ceux prisés à l’occasion du mois sacré devraient être abondants.   
Une réunion qui avait également pour objet, l’orientation des interventions des services en charge du suivi et de la protection des consommateurs, outre le renforcement des mécanismes de coordination entre les différentes administrations et instances concernées aux niveaux central et local, précise un communiqué de l’Intérieur.
Les prix des principales denrées devraient demeurer pour la majorité stables. Il n’empêche que des variations relatives devraient être enregistrées dans les prix de certains produits par rapport à la même période de l’année dernière, comme la baisse relative enregistrée dans les tarifs des légumes, des viandes rouges, des légumineuses et des fruits secs et l’augmentation relative enregistrée dans les prix des huiles alimentaires, de la viande blanche et des œufs.
 
Des données qui se veulent rassurantes selon le ministère, ce qui ne l’a pas empêché d’appeler ses différents services de suivre de près la situation sur le terrain. Laftit a par ailleurs a ordonnés à ses services de veiller à la protection des consommateurs de toutes les pratiques pouvant affecter la santé, la sécurité et le pouvoir d’achat du consommateur. Les mesures de distanciation sociales devront de leur côté, être renforcées, notamment dans les espaces et groupements commerciaux, les points de vente ou encore les magasins de services qui connaissent une grande affluence durant le mois sacré de ramadan.