Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Rabat/Cinéma: La réouverture s’annonce lente !


Rédigé par Siham MDIJI le Jeudi 3 Juin 2021

Quoique l’Exécutif a annoncé la réouverture des cinémas, les Rbatis devront encore patienter avant de retrouver le chemin des salles obscures. Détails.



Rabat/Cinéma: La réouverture s’annonce lente !
Cette année, marquée par la pandémie de Covid-19, le secteur de l’audiovisuel, du cinéma et du spectacle vivant a été touché de plein fouet à cause des restrictions sanitaires mises en place par le gouvernement. Depuis plus d’un an, les cinémas ont été contraints de fermer leurs salles au public et priver les cinéphiles du plaisir du 7ème art, sans aucune information sur leur sort. A ce propos, les autorités ont, enfin, réagi « favorablement », lundi 31 mai dernier, en annonçant l’allègement d’une panoplie de restrictions qui est entrée en vigueur le mardi 1er juin. Chose qui n’a pas manqué de réjouir les propriétaires « Rbatis » de ces espaces culturels, qui ont fait bon accueil à cette nouvelle décision. Malgré tout, elle ne semble pas applicable pour l’instant. C’est du moins ce qu’a affirmé le cinéma « Cinéatlas » sur sa page Facebook. « Cela fait 14 mois que l’on prévient les autorités qu’un cinéma ne se rouvre pas du jour au lendemain, mais que cela nécessite 2 à 3 semaines».

Réouverture tant attendue

Contacté par nos soins, un responsable du « Cinéatlas », nous a déclaré que le principal problème qui se pose réside au niveau des films qui feront l’objet d’une programmation préalable. « Nous ne nous attendions pas à la décision de réouverture, c’est pour cette raison que nous n’avons pas programmé de films à projeter », a-t-il indiqué, affirmant que « nous essayons de redoubler d’efforts pour que nous puissions retrouver nos clients, à partir de samedi prochain ».

Il a affirmé qu’ils sont en pleine période de rodage qui s’explique par les préparatifs d’ouverture mis en place (nettoyage, aménagement des salles, gestion du protocole sanitaire, etc.).

Concernant l’organisation, notre interlocuteur a indiqué que « nous avons programmé notre système pour que les réservations ne dépassent pas les 50% de la capacité de nos salles, soit un taux d’occupation d’un siège sur 2 ». Le responsable a, en outre, noté que « nous serons stricts vis-à-vis du respect des mesures et règles préventives et sanitaires aussi bien pour la préservation de nos clients que de nos employés, tels qu’il nous a été recommandé par le Centre Cinématographique Marocain (CCM) ».

Le CCM a dit son mot

En concertation avec la Chambre marocaine des salles de cinéma (CMSC), le CCM a fait parvenir aux propriétaires et gérants des salles de cinéma un guide contenant les lignes directrices afin de prévenir la transmission du Covid-19 à la clientèle. Pour éviter les files d’attente et les contacts avec les caissiers lors de l’achat des tickets, le CCM recommande « la réservation à distance et le paiement en ligne et/ou par carte bancaire pour les salles qui en sont équipées ». Ainsi, pour ce qu’il est des règles de la capacité d’accueil, les salles de cinéma sont contraintes de « plafonner le taux d’occupation à un maximum de 250 spectateurs par séance et par écran », pour les multiplex. Une mesure qui rendra, probablement, plus difficile l’atteinte de la rentabilité des cinémas.
 

Voici les nouvelles décisions du gouvernement

Grâce à l’amélioration de la situation épidémiologique, l’Exécutif a décidé que les individus peuvent organiser des rassemblements et événements dans les espaces fermés, sans pour autant dépasser les 50 personnes. S’agissant des espaces ouverts, ils ne doivent pas franchir la barre des 100 personnes. Si le nombre est supérieur, l’autorisation des autorités locales reste de mise. Le gouvernement a également décidé d’autoriser la réouverture des plages et des piscines publiques. Ces derniers ne devront pas dépasser 50% de leurs capacités. Pareillement pour les théâtres, les salles de cinéma, les centres culturels, les librairies, les monuments historiques et les salles de fêtes. Pour ce qui est des moyens de locomotion, la capacité maximale des clients a été fixée à 75% au lieu de 50%.

  


Dans la même rubrique :
< >