Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

RCOZ-ASFAR (0-0) : Un match nul à tous les niveaux


Rédigé par ELAZHAR le Samedi 26 Décembre 2020



D’un bout à l’autre, du coup d’envoi donné par l’arbitre Nabil Benrkia au coup de sifflet final, tout se fit sauf le football que les supporters souhaitaient que les joueurs des deux clubs produiraient. Sur la belle pelouse du stade de Khouribga, les acteurs de ce match offrirent au public à distance un véritable lot de déchets : jeu brouillon et décousu et rythme haché et monotone, passes à l’adversaire, balles arrêtées ratées en catastrophe et on en passe…
Ainsi, après une première période où relativement on enregistra néanmoins quelques occasions de but aux premières minutes de jeu, le rythme commença à chuter pour voir le jeu noyer dans la monotonie et surtout dans la médiocrité. Après la reprise, alors qu’on croyait que les deux staffs chercheraient à apporter plus de punch à la partie et surtout à jouer un football aéré et plus lucide, rien n’en fut et au contraire, on assista à tout sauf à du football. Et messieurs Abderrahim Talib et Youssef Fertout de chercher à puiser dans leurs bancs de touche pour y dénicher l’oiseau rare qui pourrait créer booster le groupe, mais là encore rien n’en fut. Et finalement, ni les filets ne vibrèrent, ni les cœurs des supporters ne le firent pour que tout le monde regagne les vestiaires sur un match nul à tous les niveaux.
Le RCOZ vise grand cette saison, avait déclaré en début de saison le président du Rapide Club d’Oued Zem, M. Mounir Nouara, dont jouer la finale de la Coupe du Trône et occuper des rangs avancés en Botola Pro1 « Inwi ». Le club ambitionne également de faire tout son possible pour atteindre la finale de la Coupe du Trône et remporter cette précieuse coupe après avoir atteint les quarts de finale lors de la saison footballistique précédente", avait-il affirmé. Or, au vu du bilan actuel évalué à 3 points en cinq journées, l’alerte risque de virer au rouge si le RCOZ ne s’active pas à faire un réel diagnostic pour pouvoir ne pas tomber dans le doute.
Concernant les contraintes auxquelles l'équipe est encore confrontée, le stade municipal d’Oued Zem a subi en début de saison une large opération de réfection et de rénovation qui sont toujours en cours, relevant que ce problème contraint l’équipe à trouver un nouveau stade pour les séances d'entraînement le temps que la pelouse du stade soit prête. De plus, le soutien financier restreint de l'équipe jusqu'à présent contraint à adopte une gestion rationnelle des ressources financières sur la base de la rationalisation des dépenses et impose au RCOZ de s’investir dans la recherche de nouveaux sponsors.