Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

RAM : Annulation des vols "réguliers" à compter de vendredi ?


Rédigé par La rédaction le Mercredi 9 Septembre 2020

Dans un courrier adressé, mardi, à ses partenaires, la Royale Air Maroc (RAM) a annoncé, que tous les vols internationaux réguliers programmés du 11 septembre au 10 octobre seront annulés. Ce qui rappelle que depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, des vols réguliers continuaient à être programmés parallèlement à ceux spéciaux instaurés après la levée du confinement, avant d'être annulés à chaque reconduction de l’état d’urgence sanitaire. Et ça continue !



RAM : Annulation des vols "réguliers" à compter de vendredi ?
Selon le courrier de la RAM (voir ci-dessous) qui a été diffusé mardi dans un cadre réduit et strictement professionnel incluant ses partenaires commerciaux, dont notamment les Tours Opérateurs et agences de voyage, cette décision entre dans le cadre des mesures préventives actées par le Maroc pour endiguer la propagation du coronavirus. Néanmoins, la compagnie précise que les vols spéciaux demeurent d’actualité et qu’ils seront programmés durant cette même période. Ce qui interpelle dans ce courrier, c'est surtout l'utilisation du terme "vols internationaux réguliers" qui sont censés êtres  suspendus depuis plusieurs mois. 

Il faut souligner que la décision de la RAM est tombée la veille de l'annonce par le gouvernement de la prolongation de l'Etat d'urgence sanitaire jusqu'au 10 octobre, et deux jours après l’annonce de l'ouverture partielle des frontières marocaines aux ressortissants étrangers issus de 17 pays dispensés des formalités de visa. Ceux-ci et conformément au contenu d'une lettre rendue publique par la CGEM, ainsi que d'un communiqué diffusé par la RAM, dimanche, étaient à nouveau autorisés à rejoindre le Royaume dans le cadre du programme des vols spéciaux,  en présentant une réservation d'hôtel confirmée et un test PCR négatif. Ce qui avait été compris comme le signal d'une ouverture partielle des frontières marocaines aux touristes étrangers et donc, de reprise des vols réguliers. 

En réaction au dernier courrier de la RAM, l'opérateur touristique et actuel président du Centre Régional du Tourisme (CRT) de la région Casablanca-Settat, Othman Cherif Alami s'est étonné mercredi sur Twitter en déclarant: "Donc on est finalement re confiné dans l'ensemble du pays, en quelque sorte ? ". 

Rappelons que le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, avait précisé que seuls les vols exceptionnels opérés par le Maroc depuis le 15 juillet, pour permettre aux Marocains et étrangers résidents au Maroc d'accéder ou de quitter le territoire national, seront désormais accessibles à cette nouvelle catégorie de visiteurs. 

Rappelons aussi que la RAM, qui opère lesdits vols, a desservi 17 destinations, notamment la France, l’Espagne, l’Italie, la Turquie, la Belgique, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, le Canada, les Etats Unis, la Russie, les Emirats arabes unis, l’Arabie saoudite, la Tunisie, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et la Mauritanie.

Maintenant la question qui se pose est celle de savoir si la récente communication de la RAM sur l'annulation des vols réguliers qui étaient de toute façon en arrêt total bien avant le 20 mars, date de l’instauration de l'état d'urgence sanitaire au Maroc, doit être interprétée comme un retour en arrière de la compagnie nationale sur une décision précédente, non médiatisée, instituant la reprise des vols réguliers. Une source dans la compagnie nationale nous a informé que : «Malgré la fermeture des frontières aériennes et l’instauration de l’état d’urgence sanitaire le 20 mars, la RAM comme d’ailleurs toutes les compagnies internationales n’avait jamais cessé la programmation de vols internationaux réguliers à moyen et long termes. Mais à chaque prolongation de l’état d’urgence, ces vols étaient annulés tandis qu’il était proposé aux éventuels acquéreurs de les échanger », explique notre source, avant de conclure: « C’est d’ailleurs ce qui vient d’être fait notamment via Twitter et d’autres voies de communication ». 

Courrier parvenu mardi aux partenaires de RAM
Courrier parvenu mardi aux partenaires de RAM