Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Quickly de Kreisker, la rockstar du sport équestre prend sa retraite


Rédigé par Soukaïna GUEDIRA le Dimanche 27 Décembre 2020

La célèbre monture du champion marocain Abdelkebir Ouaddar, Quickly de Kreisker, quitte la course pour une retraite amplement méritée.



Quickly de Kreisker, la rockstar du sport équestre prend sa retraite
C’est par un post publié le dimanche 20 décembre sur la page Facebook du cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar que l’annonce a été faite avec le message suivant : « One last time. Quickly de Kreisker prend sa retraite ! Je ne saurais te remercier pour tout ce que tu m’as fait vivre, tout ce que l’on a gagné et toutes les personnes que tu as marquées à vie. Je te souhaite la plus magnifique des vies, tu vas beaucoup manquer aux écuries, mais tu restes dans nos cœurs. Profite des paddocks et je te rendrai visite aussi souvent que possible. Merci à SM le Roi Mohammed VI, que Dieu le glorifie, de t’avoir amené aux écuries et de nous avoir permis de sauter aux 4 coins du monde. Merci à toutes les personnes qui ont croisé notre chemin. Je t’aime Quickly ».

Le mythique cheval de saut d’obstacle, Quickly de Kreisker, qui prend une retraite plus que méritée ce week-end est de la descendance de Diamant de Semilly et Briseis D’Helby. L’étalon qui est né en France le 5 février 2004 dans un élevage du Finistère, devenu marocain après son acquisition par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Quickly de Kresker a alors été monté pendant plusieurs années par le champion national, Abdelkebir Ouaddar. Le duo Ouaddar-Quickly a fait lever à plusieurs reprises le drapeau marocain au plus haut des podiums des compétitions hippiques internationales de saut d’obstacles les plus prestigieuses.

Un cheval habitué des podiums
Le couple Ouaddar-Quickly avait notamment gagné le Grand Prix cinq étoiles du Saut d’Hermès au Grand Palais en 2016 au terme d’un barrage plein de surprises. Le couple a remporté bien d’autres compétitions comme lors des Grands Prix trois étoiles de Vejer de la Frontera (Espagne), Vichy (France) et Tétouan, Rabat…

Le couple a aussi pris part à de grandes compétitions internationales, comme la Coupe du monde à Lyon en 2014, les jeux équestres mondiaux à Caen en 2013 et surtout les Jeux Olympiques de Rio en 2016 qui ont fait entrer le duo dans l’Histoire puisque c’était la toute première fois que le Maroc a été représenté en épreuve de saut d’obstacles dans cette compétition.

L’annonce de la retraite du très démonstratif bai (couleur de la robe du cheval) âgé de seize ans était une officialisation attendue depuis qu’il avait cessé d’apparaître en compétition, soit depuis mars 2017 suite au CSI 5* de Doha. Lors de cette compétition, Abdelkebir Ouaddar et Quickly de Kreisker avaient, une fois de plus, fait un parcours sans faute, sans pénalité sur des barres à 1,50m, avant de recevoir six points lors d’une épreuve à 1,55m. Cette compétition était donc leur dernière apparition à haut niveau.

Le Selle Français (ndlr : race du cheval connu pour le saut d’obstacle) Quickly de Kreisker, âgé aujourd’hui de 16 ans, est considéré comme l’un des meilleurs chevaux de sa génération. Connu pour ses fameuses ruades et facéties entre deux obstacles, son extrême rapidité et sa très forte personnalité, en avaient fait le chouchou du public. Quickly de Kreisker avait aussi été désigné par la fédération mondiale des chevaux de sport (WBFSH) comme meilleur cheval de saut d’obstacles au monde pour l’année 2015.

Quickly de Kreisker, qui était la monture de Abdelkebir Ouaddar depuis 2012, ne foulera donc plus les terrains de compétitions. L’équidé qui a participé aux plus grands concours à travers le monde et qui est très reconnaissable par son caractère puisqu’il savait amuser et impressionner les foules avait réussi, avec son cavalier, à obtenir la toute première qualification du Maroc lors des épreuves olympiques équestres lors des jeux de Rio 2016. Bien qu’ils aient fini à la cinquantième place, la fierté des Marocains n’en était pas moindre. Celui que l’on surnomme « Kebir » et l’Etalon Selle français ont remporté de nombreuses victoires, très précisément trente-quatre à l’international. La plus belle doit cependant rester celle obtenue sous la verrière du Grand Palais en 2016, à l’occasion du Grand Prix du Saut Hermès à Paris. Le couple s’est aussi hissé plusieurs fois en tête du classement, raflant à plusieurs reprises des Prix d’honneur comme lors du Grand Prix Longines du CSI 5* de La Baule en 2014 où le duo s’est positionné à la deuxième place ou encore lors de la finale de la Coupe du monde Longines de saut d’obstacles à Lyon où ils ont été classés onzième, ou lors des jeux équestres mondiaux de Normandie en 2014 où ils ont fini à la treizième place.

Une nouvelle monture aux Jeux Olympiques
Abdelkebir Ouaddar - qui a été qualifié pour la première fois en équipe pour les jeux olympiques de Tokyo 2020 – y participera pour la seconde fois de sa carrière avec une nouvelle monture. Le cavalier avait monté lors d’une courte période (d’avril 2014 à août 2015) l’Etalon Selle français Québec de Tame, puis il a monté Saphir du Talus, lui aussi Selle français, tous acquisitions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI comme l’était Quickly de Kreisker.

Ces acquisitions ont été faites sous les conseils de Marcel Rozier, entraîneur de Abdelkebir Ouaddar, dans le but de « l’aider à étoffer son piquet de chevaux de sport de haut niveau » qui ne comptait jusque-là que Quickly de Kreisker.

Le cavalier marocain semble désormais monter Istanbull VH Ooievaarshof, un BWP (BelgischWarmbloed Paard), cheval de sang belge avec lequel Abdelkebir Ouaddar s’est d’ailleurs qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 lors du CSIO3* à Vejer de la Frontera.

Aucune information concernant le lieu de la retraite de l’Etalon n’a été divulguée pour l’instant. Quickly de Kreisker, connu pour ses espiègleries et chouchou du public, aura réellement marqué les amoureux de la discipline. L’étalon bai devrait sûrement désormais se consacrer à la reproduction.

L’équitation, un sport réservé aux plus riches ?
La vraie réponse serait oui et non. Cela dépend du fait que le cavalier possède sa propre monture, ou encore du club dans lequel il est inscrit… Penser que l’équitation est un sport uniquement destiné aux plus aisés est une idée reçue. Tout cavalier n’est pas obligé d’avoir son propre cheval bien qu’il y ait un petit investissement lors de l’inscription pour acheter la tenue de cavalier, à savoir les bottes, pantalon et casque. Plusieurs clubs de sport équestres existent dans tout le Royaume, un grand nombre parmi eux sont à Rabat et Casablanca. Il suffit donc de contacter ou se rendre au club de son choix afin de savoir les différents tarifs ou même pouvoir faire une balade…
Soukaïna Guedira