Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Quand la triche devient connectée


Rédigé par AB le Lundi 24 Juin 2019



Trois gadgets que les tricheurs vénèrent

Quand la triche devient connectée
Plus discret que les smartphones et plus moderne que les antisèches, le matériel de triche se perfectionne d'année en année et les fraudeurs ne cessent d'impressionner par leur inventivité. Le Maroc s'était pourtant juré de faire face -du temps du “trublion” ministre Mohamed Hassad- aux tricheurs “2.0”, avant que toutes les tentatives dans ce sens ne fassent chou blanc par la force de la technologie. Certains bacheliers sont toujours tentés de filouter au lieu de réviser. Reste à savoir comment. Car en la matière, les bonnes vieilles anti-sèches sont mises à rude épreuve par la triche high-tech. Voici trois kits de triche dernier cri.

- La carte VIP : C'est la tendance de 2019. Commercialisée sur les pages Tasribat ou sur le site de ventes en ligne Avito.ma, cet outil à la taille et l'apparence d'une carte bancaire est aussi porteur de carte SIM. Il est connecté à une oreillette à peine visible à l'oeil nu, de manière à ce que l'appel reçu soit transmis directement à l'oreil du tricheur. Un appel vers des complices installés à l'abri des regards et le tour est joué. Le candidat n'a même pas à réciter à haute voix son épreuve puisque, en général, les consignes sont déjà sur internet, quelques minutes après leur distribution. Il ne lui reste qu'à faire appel à sa concentration, non pas pour penser aux réponses, mais pour écouter les voix de “renfort”. Il ne doit surtout pas rater un seul mot au risque d'écrire des salades. S'il est chopé ou suspecté, il sera fouillé, et son prétexte sera, vraisemblablement, qu'il s'agit d'une banale carte bancaire. 
Comme pour tout objet précieux, le prix de VIP grimpe, en haute saison, et atteint jusqu'à 2.500 dirhams. Cerise sur le gâteau, sa batterie rechargeable peut tenir jusqu'à quatre jours, soit la même durée que prennent les examens du bac marocain.

- La montre et les lunettes connectées : L'être humain peut-il voir l'invisible Les tricheurs diront oui. En portant ce gadget qui, en réalité, ressemble à tout accessoire normal qu'un candidat sage peut avoir sur lui, l'élève seul peut voir le contenu écrit sur la montre. Il peut la connecter à un ordinateur, via USB, et introduire les cours qu'ils souhaite en fichier PDF. Vu de loin, l'écran de la montre semble éteint comme tout autre écran de montre électronique, et l'élève avec ces lunettes rectangulaires unisexe paraît des plus dociles. La tromperie est que seul le porteur des lunettes est capable de voir que l'écran est en fait allumé et qu'il y a des notes dessus. Ensemble, la montre et les lunettes sont mises en vente au prix de 100 dollars (environ 1.000 dirhams) sur le site Amazon. Mais lorsqu'on a demandé à un des "soldats de la triche” de nous faire un prix bon marché, sa réponse fut 2.000 dirhams. 

- Le débardeur bluetooth : On imagine mal un contrôleur fouiller un élève jusqu'à lui ôter son débardeur. Mais s'il connaît ce gadget, il aurait bien raison de le faire. Disponible en tailles S, M, L, XL ou XXL, ce sous-vêtement collé à un minuscule gadget bluetooth et connecté à une oreillette peut être lié à n'importe quel smartphone. Il reste, cependant, le moins prisé des élèves, d'abord parce que tous ne sont peut-être pas à l'aise dans un débardeur, puis à cause de la contrainte des 20 mètres de distance mnimum qu'oblige une connexion via bluetooth. Bien qu'il soit le moins cher des matériels de triche, ce débardeur bat les records des sous-vêtements par son prix: 800 dirhams.