Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Qualité de l'enseignement : Le gouvernement œuvre à accélérer la cadence


Rédigé par S.M le Lundi 15 Novembre 2021

Le ministre de l’Éducation Nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a affirmé, lundi à Rabat, que le gouvernement œuvre à accélérer la cadence pour atteindre le tournant décisif d'un enseignement de qualité et le placer en tête des priorités.



Qualité de l'enseignement : Le gouvernement œuvre à accélérer la cadence
Le département de Chakin Benmoussa s'emploie à concrétiser l'objectif de qualité, en axant ses interventions sur l'amélioration de deux indicateurs essentiels, à savoir, la réduction de la déperdition scolaire d'une part, et l'amélioration de la maîtrise des compétences de base et des acquis scolaires de l'autre, a-t-il souligné en réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur « les mesures prises pour la réussite de l'actuelle année scolaire ».

Les importantes réalisations du système d'éducation et de formation, notamment en termes d'élargissement de la base de l'éducation et d'accès obligatoire, ont fait que les attentes se dirigent principalement vers la réalisation d'une école d'équité et d'égalité des chances et l'élimination des disparités spatiales et sociales, ainsi que l'amélioration de la qualité de l'enseignement, qui n'est pas à la hauteur des attentes, a-t-il fait savoir.

D'autre part, le ministre a passé en revue les principales mesures prises par son département pour la réussite de l'actuelle année scolaire qui visent, entre autres, à garantir l'apprentissage scolaire pour tous les élèves, tout en préservant la sécurité sanitaire de la communauté scolaire ainsi que la mise en œuvre des projets stratégiques de la loi-cadre 51-17 en adaptant ses dispositions aux axes stratégiques du Nouveau modèle de développement du Royaume.

Selon M. Benmoussa, le ministère a adopté un ensemble de mesures pour réduire les répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus sur l'apprentissage scolaire, en intensifiant notamment les activités de soutien pédagogique et en assurant un suivi individuel des élèves, en communiquant avec leurs familles.

Dans ce contexte, il a rappelé le report de la rentrée scolaire au 1er octobre 2021, suite à l'organisation d'une vaste campagne de vaccination pour les élèves âgés de 12 à 17 ans, l'adoption de l'enseignement présentiel pour toutes les filières et niveaux, le respect du protocole sanitaire, en plus de la publication de la décision ministérielle actualisée relative à l'organisation de l'année scolaire 2021-2022, qui comprenait la modification des dates des examens, des vacances scolaires et le report de la fin de l'année scolaire jusqu'en juillet 2022.

Ces mesures comprennent également la poursuite de l'enseignement à distance, à travers la production et de la diffusion par le ministère des cours vidéo sur les chaînes de télévision et la plateforme électronique dédiée, en plus de la diffusion d'une émission radiophonique hebdomadaire du lundi au jeudi sur les ondes de la Radio nationale pour apprendre l'anglais.

 
Renforcement des services d'accompagnement social

S'agissant du renforcement des services d'accompagnement social, le ministre a relevé que toutes les mesures ont été prises pour démarrer l'année scolaire dans les meilleures conditions, à travers, notamment, de l'Initiative Royale « Un million de cartables » qui a bénéficié à plus de 4 millions et 700 mille écoliers et écolières et de l'élargissement du programme « Taysir » d'aide financière conditionnelle aux familles pour englober environ deux millions et 611.000 bénéficiaires.

De même, le ministère a poursuivi la mise en œuvre des chantiers stratégiques en instaurant un enseignement primaire équitable, inclusif et de qualité, et en accélérant le rythme des réformes, en application des dispositions d'un ensemble de textes juridiques et législatifs approuvés.

Le ministère a également tenu, selon M. Benmoussa, à insuffler une véritable dynamique dans le sport scolaire, notamment en encourageant la pratique d'activités sportives au sein des espaces sportifs existants et les associations sportives, et en accordant à l'éducation physique et au sport une place prépondérante dans les programmes scolaires.

Au niveau du modèle pédagogique, les évolutions des curricula ont concerné, en particulier, la publication de nouvelles éditions de 13 livres scolaires pour l'enseignement primaire en adoptant le nouveau programme.

En relation avec la vie scolaire, le ministère continuera à allouer une moyenne hebdomadaire de trois heures aux activités de la vie scolaire et à augmenter le nombre de clubs pédagogiques au sein des établissements scolaires à hauteur de 38.000 clubs.

S'agissant du chantier de mise à niveau des ressources humaines, le ministre a rappelé qu'il n'est pas possible de développer le système éducatif sans prêter attention à l'élément humain, et améliorer ses conditions professionnelles et sociales dans le cadre d'un dialogue social participatif et productif, ajoutant qu'il rencontrera les syndicats de l'éducation pour travailler à la poursuite du dialogue sur l'ensemble des questions liées aux conditions des femmes et des hommes de l'éducation, afin d'améliorer les conditions de travail en vue de répondre aux attentes selon les disponibilités.

Le ministre a en outre appelé tous les acteurs éducatifs et les partenaires de l'école marocaine à intensifier les efforts en vue de renouveler la confiance des familles et des générations dans leur école pour devenir, ainsi, la locomotive de la réussite du nouveau modèle de développement du Royaume.