L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal




Actu Maroc

Prix du carburant : les professionnels du transport routier menacent d'une grève nationale


Rédigé par Kawtar Chaat le Vendredi 18 Février 2022

Suite aux récentes hausses du prix du carburant au Maroc, cinq syndicats du secteur du transport routier ont menacé, jeudi, de déclencher une grève générale. Une décision intervient après que l'AMTL est revenue sur la hausse de 20% des prix de transport. Détails.



Les hausses successives du prix des carburants et l'incapacité des professionnels à les suivre affectent les équilibres financiers de cette catégorie, expliquent les bureaux nationaux de ces syndicats affiliés à l’UMT, la CDT, l’UGTM, l’UNTM et la FDT, dans un communiqué.

 

Cette catégorie « a continué à souffrir en silence, sans l’intervention des autorités de tutelle et malgré toutes les tentatives menées par ses dirigeants syndicaux pour trouver des solutions permettant de maintenir la stabilité sociale des travailleurs du secteur», s'indigne la même source.

 

Ainsi, dans le cadre de leur « responsabilité de défendre les intérêts économiques et sociaux des professionnels du secteur et en prenant en compte l’intérêt suprême de la nation et le rôle du secteur du transport », les cinq syndicats ont souligné leur « rejet absolu de ces augmentations vertigineuses des prix des carburants » et « appellent le chef du gouvernement à un dialogue le plus tôt possible pour éviter tout ce qui pourra impacter le fonctionnement normal du secteur, à la lumière des tensions sociales qu’il traverse ».

 

Bien que les syndicats n'aient pas fixé de date, ils appellent tous les professionnels du secteur des transports à se mobiliser en vue de mener « toute forme de protestations, y compris une grève nationale générale ».

 

Pour rappel, l'Association marocaine du Transport et de la logistique (AMTL) avait déclaré une hausse du tarif du transport de marchandises de 20% due à la flambée du prix du gasoil, avant d'informer ses membres d’annuler ladite augmentation, dans l'attente de rencontre entre les professionnels et le gouvernement.

 

Suite à la hausse des prix des matières de première nécessité, dont le gaz et les hydrocarbures, le Maroc vit au rythme d’une inflation qui touche le monde entier. Compte tenu de cette situation, le gouvernement a boosté le budget de la Caisse de compensation dans la loi des Finances 2022. 

 









🔴 Top News