Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Portugal: le virus sévit au Benfica, Porto critique le Sporting


Rédigé par la rédaction (avec AFP) le Mercredi 20 Janvier 2021

Cas de Covid en cascade au Benfica, le Sporting accusé par Porto d'enfreindre le protocole sanitaire: les grands clubs du football portugais étaient sur le pied de guerre mardi avant de disputer le "Final Four" de Coupe de la Ligue.



Cas de Covid en cascade au Benfica, le Sporting accusé par Porto d'enfreindre le protocole sanitaire: les grands clubs du football portugais étaient sur le pied de guerre mardi avant de disputer le "Final Four" de Coupe de la Ligue.

Annonçant avoir détecté 17 nouveaux cas de Covid-19 "parmi l'encadrement et les joueurs", le Benfica a dit attendre que la Direction générale de santé décide s'il devait annuler tous les matches prévus au cours des deux prochaines semaines.

L'autorité sanitaire a toutefois répondu qu'elle se prononçait sur les mesures d'isolement des joueurs testés positifs ou considérés cas contacts, mais que le sort du reste de l'effectif était de la responsabilité des clubs.

Parmi les membres du club testés positifs figuraient son président, Luis Filipe Vieira, et cinq joueurs, dont l'attaquant allemand Luca Waldschmidt et le défenseur belge Jan Vertonghen.

Benfica devait affronter le Sporting Braga mercredi lors de la deuxième demi-finale de Coupe de la Ligue, mais le premier choc de ce "Final Four" disputé à Leiria (centre), qui devait opposer le FC Porto au Sporting Portugal dès mardi, était également perturbé par une vive polémique sur fond de pandémie.

Accusant son rival de commettre "un attentat à la santé publique", Porto a annoncé lundi soir avoir saisi la Ligue et la Direction générale de santé pour dénoncer l'intention du Sporting Portugal d'aligner deux joueurs testés positifs quatre jours plus tôt.

Le club champion du Portugal s'est dit prêt à "réévaluer sa participation au Final Four de la Coupe de la Ligue" si les autorités n'imposaient pas à ces joueurs la quarantaine de dix jours prévue par le protocole sanitaire en vigueur.

Le Sporting a réagi en accusant Porto d'exercer sur ces instances une pression "inacceptable" et en réaffirmant que ces deux cas étaient "en toute probabilité, des faux positifs".

Braga s'est mêlé aussi de l'affaire et s'est dit "indigné" par la tentative du club lisboète de bénéficier d'un "traitement de faveur".

Depuis le début de l'année, l'épidémie de Covid-19 atteint chaque jour de nouveaux records au Portugal et le gouvernement a dû se résoudre à imposer un deuxième confinement général.

Les nouvelles restrictions entrées en vigueur vendredi ne prévoient pas une suspension des compétitions professionnelles de football, comme cela avait été le cas au printemps dernier, mais celles-ci continuent à être disputées à huis clos.