Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Phosphates : L’OCP blinde sa conquête de l’Ethiopie


Rédigé par S. A. le Dimanche 19 Septembre 2021

Un nouvel accord conclu le 18 septembre dernier entre le gouvernement fédéral éthiopien et OCP Groupe vient cimenter le projet de construction d’une unité de production d’engrais phosphatés en Ethiopie.



Phosphates : L’OCP blinde sa conquête de l’Ethiopie
Le groupe marocain OCP vient de conclure un nouvel accord avec le gouvernement éthiopien pour sécuriser la mise en oeuvre de la future usine de production d’engrais de Dire Dawa. Annoncé par le ministère des Finances et du Développement économique éthiopien (MOFED), cet accord vise à faciliter la mise en place d’une joint-venture liant le gouvernement éthiopien à l’OCP.

Ce nouvel accord s’appuie sur une étude d’impact environnementale, sociale, hydro et géotechnique. Parallèlement, la future unité devrait assurer sa production en engrais et par ricochet sa compétitivité en utilisant les ressources locales en gaz et l’acide phosphorique marocain produit dans les complexes de Jorf Lasfar et Safi.

Lors de sa première phase, le projet disposera d’un investissement initial estimé à environ 2,4 milliards USD pour développer une unité de production d’engrais de 2,5 millions de tonnes, combinant les produits Urée et les engrais de la gamme NPK/NPS, et qui pourrait atteindre une capacité de production de 3,8 millions de tonnes par an, pour un investissement total pouvant atteindre 3,7 milliards USD au cours de la deuxième phase. Cet accord souligne l’engagement du groupe marocain à accompagner la montée en régime de l’agriculture africaine.

Grâce à cet investissement, l’Ethiopie devrait parvenir à l’autosuffisance en fertilisants d’ici 2030, réalisant des économies substantielles sur les importations d’engrais. Selon le gouvernement fédéral, les importations d’engrais en Éthiopie devraient atteindre la barre d’un milliard USD à partir de 2022, et pourraient potentiellement atteindre les 2 milliards USD en 2030. Le partenariat entre l’Ethiopie et l’OCP est loin de se limiter à ce projet d’investissement, le Groupe dispose en effet d’une présence conséquente sur place composée majoritairement d’agronomes et ingénieurs locaux.

La filiale locale collabore activement avec les opérateurs locaux et la tutelle pour la mise en oeuvre d’unités de blending, chapeautées par OCP Ethiopia Fertilizers Manufacturing PLC, une filiale locale dédiée à la production des engrais sur mesure et à la formation des petits exploitants agricoles à leur utilisation. Le groupe promeut également le secteur des cultures commerciales locales, notamment la canne à sucre, le café et thé, les oléagineux ou encore le maïs, en fournissant aux cultivateurs un soutien en agronomie.

Le partenariat entre le gouvernement fédéral éthiopien a, rappelons-le, donné lieu en mars dernier à la première transaction commerciale intra-africaine utilisant la technologie blockchain. Cette opération qui s’est chiffrée à 400 millions de DH a permis de financer l’expédition d’engrais phosphatés du Maroc vers l’Ethiopie.

Cette initiative s’inscrit dans la stratégie de digitalisation du Groupe visant à contribuer notamment à la réduction du déficit de financement du commerce en Afrique et à stimuler le commerce intra-africain, en particulier dans le secteur des engrais, grâce notamment à l’inclusion digitale.
 
S. A.

 

  


Dans la même rubrique :
< >