Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Pénurie du Vitamine C et du Zinc : la tutelle annonce une hausse de la production


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 3 Décembre 2020

Cela fait des mois qu’une présumée pénurie du vitamine C et du Zinc, deux médicaments complémentaires utilisés dans le traitement du Covid-19, fait l’objet d’une polémique nationale. Ceux-ci se sont fait de plus en plus rares dans les officines. Nous avons contacté le ministère de la Santé pour faire le point sur ce sujet et revenir sur les raisons de la pénurie qui a commencé à agacer les patients du Covid-19.



Pénurie du Vitamine C et du Zinc : la tutelle annonce une hausse de la production
Au mois d’août dernier, le département de Khalid Aït Taleb avait permis aux patients asymptomatiques d’être prise en charge à domicile et de se procurer leurs médicaments auprès des pharmacies sur simple ordonnance du médecin. Depuis lors, nous n’avions cessé d’entendre parler de pénurie répétitifs, constatés dans les pharmacies qui , avec un stock dérisoire, avaient peine à satisfaire une demande de plus de plus croissante de leurs clients. C’est ce que nous avaient attesté de nombreux pharmaciens dans un précédent article.

Vers un approvisionnement de masse

Alors que la hausse subite de la demande avait mis en difficulté la production nationale, toujours insuffisante, il fallait remédier à la situation. Le ministère de la Santé avait d’ailleurs indiqué qu’il allait œuvrer dans ce sens pour élever le niveau de l’offre de ces médicaments, et garantir ainsi un approvisionnement constant des officines. Nous avons contacté le ministère pour s’enquérir du sujet, dont une source autorisée nous a précisé que le département de Khalid Aït Taleb a mobilisé tous les moyens et coordonne avec les laboratoires pharmaceutiques pour renforcer de nouveau la capacité nationale de production de la vitamine C et du Zinc et alimenter ainsi le marché avec des quantités supplémentaires.

Pour la vitamine C, la quantité produite par mois de la Boite VITA C1000 de 10 comprimés effervescents est passée de 40000 boites à 1 120 000, tandis que les boites de comprimés du ZINASKIN ont été multiplié par vingt-deux passant de 10000 boites produites mensuellement à 220000, nous a indiqué notre source, qui ajoute que 1 280 000 boites de vitamine C et 738 866 boites sont actuellement en stock.

Tâchant d’éviter le spectre d’une nouvelle pénurie, le ministère mise sur l’anticipation, notre source nous précise que le ministère a d’ores et déjà commandé de nouvelles quantités des deux médicaments pour les trois prochains moins. 10 200 000 boites d’acide ascorbique (Vitamine C) et 1 619 433 boites de Sulfate de Zinc seront à disposition des pharmacies entre le mois de décembre et mars 2021, a-t-elle indiqué.

Les raisons de la pénurie : le ministère s'explique

En effet, après tant de spéculations sur les raisons de la rareté de ces deux médicaments si importants dans les pharmacies, il s’agit essentiellement d’un problème de gestion de la demande, qui s’est montrée de plus en plus excessive du fait que la Vitamine C et le Zinc peuvent être dispensés sans ordonnance médicale, précise notre source. Par conséquent, même des personnes non atteintes du coronavirus s’en procuraient par précaution, ce qui a compliqué la tâche pour les personnes malades.  Outre cela, « il y a eu l’export de ces médicaments à l’étranger ce qui a créé un déséquilibre et une pénurie de médicament sur le marché national », nous explique-t-elle.

Actuellement, le Maroc dispose de deux laboratoires nationaux qui fabriquent la vitamine C, deux autres seront en capacité de renforcer l’offre nationale dans les jours qui viennent. De l’autre côté, malgré les assurances du ministère, un effort reste à fournir pour accélérer l’approvisionnement des pharmacies dont plusieurs ont peine à remplir leurs stocks des médicaments en question. Ce que nous précise Amine Bouzoubaâ, secrétaire général de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM). Lequel estime que de nombreuses officines sont encore en rupture de stock ou disposent d’un stock limité. « Il est préférable donc de tâcher d’associer davantage de laboratoires, au moins quarte ou cinq dans la production du vitamine C de manière provisoire, le temps que la période de la pandémie passe », a-t-il plaidé.
 
Rappelons que la pénurie des médicaments à base de vitamine C et du Zinc a fait couler beaucoup d’encre récemment surtout dans les médias et les réseaux sociaux, l’affaire est arrivée même au Parlement, sachant que quelques membres de la Chambre des conseillers avaient proposé d’exonérer de la TVA à l’importation tous les médicaments inclus dans le protocole de traitement du covid-19, y compris la Vitamine C et le Zinc. Le but étant de renforcer l’approvisionnement du marché national.