L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal




Actu Maroc

Patrimoine immatériel de l'Unesco : Le Maroc élu président du Comité en 2022


Rédigé par S.M le Vendredi 18 Mars 2022

Le Maroc a été élu, jeudi, à la présidence du Comité du Patrimoine Immatériel de l'Unesco pour l'année 2022, apprend-on auprès de la représentation du Royaume au sein de l’organisation onusienne.



Le Maroc a été élu en la personne de l'ambassadeur délégué permanent à l’UNESCO Samir Addahre, à l'unanimité des 24 États membres qui composent le Comité Intergouvernemental de Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel de l'organisation onusienne.

Le Royaume présidera à ce titre la 17ème session de ce comité qui se tiendra du 28 novembre au 3 décembre 2022.

Les 24 pays membres actuels du comité sont l'Arabie Saoudite, l'Azerbaïdjan, le Botswana, le Brésil, le Cameroun, la Chine, la Côte d'Ivoire, Djibouti, la Jamaïque, le Japon, le Kazakhstan, le Koweït, Panamá, les Pays-Bas, le Pérou, la Pologne, la République de Corée, le Rwanda, le Sri Lanka, la Suède, la Suisse, la Tchéquie, le Togo ainsi que le Royaume du Maroc qui occupait la vice-présidence du comité depuis le 17 décembre dernier.

Le comité est chargé notamment de promouvoir les objectifs de la Convention de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, de donner des conseils sur les meilleures pratiques et de formuler des recommandations sur les mesures de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Il étudie les demandes d’inscription sur les listes de l’UNESCO, ainsi que des propositions de programmes ou de projets. Le comité est aussi responsable de fournir une assistance internationale en matière de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

 Il est également chargé de la mise en œuvre de la Convention de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, principalement à travers l’élaboration d’une série de directives opérationnelles et d’un plan pour l’utilisation des ressources du Fonds pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel tel que défini dans l’article 25 de la Convention. Il soumet ces documents à l’Assemblée Générale pour approbation.








🔴 Top News