Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Parc industriel Ain Johra : Vers la contribution à l'essor industriel régional


Rédigé par S.M le Vendredi 20 Novembre 2020

Lors d'une réunion ordinaire du bureau du conseil, qu'il a présidée jeudi à distance, le président du Conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra, Abdessamad Sekkal, a indiqué que le parachèvement de l'aménagement du parc industriel Ain Johra, de quelque 200 hectares, contribuera à l'essor industriel régional.



Selon un communiqué du conseil de la région, M. Sekkal a souligné, qu'il veille à poursuivre la coordination et la coopération avec les différents partenaires, afin de parachever l'aménagement de cette région qui va contribuer à fournir un bon climat pour les investissements et à soutenir l'essor industriel de la région, ainsi qu'à créer des opportunités d'emploi au profit des jeunes de la région.

Dans ce sens, il a été convenu d'ouvrir une section de l'agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences aux côtés du bureau d'accueil et d'examiner la possibilité d'affecter un lot de terrain pour la création d'un établissement de formation professionnelle, en coordination avec les partenaires concernés, ajoute la même source.

Le même communiqué a fait savoir qu’il a, également, été procédé à l'examen d'un exposé sur l'état d'avancement de la valorisation et de la commercialisation du parc industriel régional Ain Johra, qui a passé en revue les chiffres les plus importants qui témoignent du dynamisme remarquable que ce parc connait , ajoutant que six unités industrielles sont actuellement en activité dans la zone industrielle et 12 autres en cours de parachèvement, alors que neuf autres unités industrielles ont obtenu une licence.

Ainsi, dans le cadre de l'accélération du rythme de réhabilitation de ce parc industriel, une première tranche dotée d’une superficie de 30 hectares a été aménagée tandis qu’une seconde tranche de 20 hectares est en cours d’achèvement (les 10 premiers hectares le sont déjà et les 10 autres le seront vers la fin de l’année).

Les membres du bureau ont, également, abordé l’établissement d’un cadre réglementaire pour le parc-engins de la région et l’approbation du rapport relatif à la réunion du bureau, tenue le 9 septembre. De même, les principales activités réalisées entre le 8 octobre et le 18 novembre ont été présentées au président de la région.

Ces activités concernent principalement des réunions entre l’Association des régions du Maroc et les ministères de l’Intérieur et de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, souligne la même source, mettant en exergue des réunions portant sur les projets environnementaux.

En outre, une réunion a été organisée avec le Fonds des Nations Unies pour la population afin d’étudier une possibilité de partenariat avec le conseil régional au niveau de l’Observatoire régional des dynamiques territoriales, poursuit le communiqué, notant que des efforts ont été fournis quant à l’élaboration d’un budget rectificatif au titre de l’année 2020 et du budget du Conseil pour l’exercice 2021. 

  


Dans la même rubrique :
< >