Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Palestine : Une pénurie de kits de test Covid-19 dans la bande de Gaza


le Mardi 8 Décembre 2020

Sous quatorze ans de blocus inhumain, et en pleine augmentation des cas, la bande palestinienne de gaza souffre d’une pénurie de Kits de dépistage du Covid-19.



Palestine : Une pénurie de kits de test Covid-19 dans la bande de Gaza
Le mouvement de résistance palestinien Hamas, qui dirige la bande de Gaza assiégée, affirme qu’il ne peut plus effectuer de tests de dépistage du Covid-19 dans l’enclave appauvrie en raison d’une pénurie de kits de test, au milieu d’une augmentation des cas sur le territoire.

Dans un communiqué publié lundi, le département de la Santé à Gaza a appelé à une action urgente «pour fournir l’équipement nécessaire» pour dépister le coronavirus auprès de quelque deux millions d’habitants de Gaza.

Par ailleurs, lundi, Bassem Naim, haut responsable du Hamas et ancien ministre de la Santé, a déclaré que les autorités médicales effectuaient généralement «entre 2500 et 3000 tests par jour, pour un coût compris entre 75.000 et 100.000 dollars». «Il est urgent de prendre des mesures pour sauver la vie des citoyens de Gaza et contenir la crise», a-t-il ajouté dans un entretien avec l’AFP.

Les autorités de Gaza ont fermé les frontières de l’enclave au début de la pandémie, n’autorisant l’entrée qu’à un nombre limité de personnes, qui devaient ensuite passer une période de trois semaines en quarantaine dans des centres désignés.

Fermeture du seul laboratoire d’analyse du Covid-19
Les mesures ont relativement aidé les autorités à contrôler la maladie, mais il y a eu une forte détérioration de l’endiguement au cours des deux dernières semaines.

De plus, le seul laboratoire opérationnel de l’enclave surpeuplée qualifié pour analyser les échantillons de test Covid-19 avait cessé de fonctionner «en raison d’un manque d’équipement», aggravant encore plus une situation déjà critique.

Près de 25.600 infections ont été officiellement enregistrées, dont 150 décès, à Gaza.

Jeudi, le Hamas a annoncé un verrouillage les week-ends du 11 décembre à la fin du mois. Le mouvement a également fermé des écoles, des universités, des jardins d’enfants et des mosquées pour tenter de freiner la propagation du virus.

Cependant, après que le Hamas a émis un avertissement sur le manque de kits de test, le ministère de la Santé a déclaré dans un communiqué qu’il avait reçu 19 500 kits de test de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le ministère a déclaré que le lot de kits, nouvellement reçu, «ne suffit que pour huit jours».

Depuis juin 2007, Gaza est soumise à un blocus terrestre, aérien et maritime imposé par Israël. Le blocus paralysant a provoqué une forte baisse du niveau de vie ainsi que des niveaux sans précédent de chômage et de pauvreté incessante. 

  


Dans la même rubrique :
< >